Extraits de presse
  Conditions techniques
L'entretien de M. Descartes avec M. Pascal Le Jeune
Affiche L'entretien de M. Descartes avec M. Pascal Le Jeune
 
DISTRIBUTION
EN COURS


Auteur :
Jean-Claude Brisville

Mise en scène :
Daniel Mesguich
& William Mesguich

Avec :
Daniel MESGUICH - Descartes
William MESGUICH - Pascal

Lumières :
Patrick Méeüs

Son :
Yann Galerne

Costumes :
Dominique Louis

Maquillage/Perruques :
Rebecca Zeller

Production Miroir et Métaphore
Création Festival d'Avignon 2007 co-réalisation
Théâtre du Chêne Noir
Tournée organisée en partenariat avec La Gestion des Spectacles -

 

 
 

Pièce de Jean-Claude Brisville

NOTE D'INTENTION

Les deux philosophes les plus célèbres de leur temps se sont rencontrés à Paris, dans le couvent des Minimes, durant plusieurs heures, à huis clos, le 24 septembre 1647. Blaise Pascal avait alors 24 ans et était déjà très malade et René Descartes, 51 ans.

De cet entretien historique, rien n'a filtré, sinon une ou deux notes jetées sur le papier par l'un et l'autre.

Jean-Claude Brisville a imaginé librement cette conversation entre deux hommes qui se découvrent progressivement à l'opposé l'un de l'autre. Descartes rationaliste, réaliste, pragmatique même, militaire, homme de voyage, bon vivant ne dédaignant ni la bonne chère ni le beau sexe ; Pascal maladif, tourmenté, mystique ardent, intransigeant, exaltant la souffrance et la mort.

Ces lointaines paroles échangées sont un exact miroir tendu à notre propre temps. Que ceux que n'intéressent ni la Raison, ni le Sentiment, ni la Foi, ni la Science et ni Dieu ni le Vide, et ni le Monde, ne viennent pas les entendre.

La première création de ce texte eut lieu au Théâtre de l'Europe - Petit Odéon
En octobre 1985 dans une mise en scène de Jean-Pierre Miquel avec Henri Virlojeux dans le rôle de Descartes et Daniel Mesguich dans le rôle de Pascal le Jeune.

Aujourd'hui, le spectacle est dédié à la mémoire d'Henri Virlojeux et de Jean-Pierre Miquel



AUTEUR
     

Jean-Claude Brisville

Jean-Claude Brisville est né en 1922 dans les Hauts de Seine.

Il commence son activité comme journaliste littéraire en 1946 et fait toute sa carrière dans l'édition.
Il est l'auteur de Prologue (1948), D'un amour (1954, prix Sainte Beuve), la Présence réelle (1954), Camus (1959), la Fuite au Danemark (1962), la Zone d'ombre (1976), la Révélation d'une voix et d'un nom (1982).

Pour le théâtre, il écrit :
l
e Fauteuil à bascule, créé au Petit-Odéon (1982, prix de la meilleure création dramatique), le Bonheur à Romorantin, au Théâtre des Mathurins (1983), l'Entretien de M. Descartes avec M. Pascal le jeune, au Petit-Odéon (1985), la Villa bleue, à l'Espace Cardin (1986), les Liaisons dangereuses, adaptation française de la pièce de Christopher Hampton, au Théâtre Édouard VII (1988), le Souper au Théâtre Montparnasse (1989, Grand Prix du théâtre de l'Académie française), l'Officier de la garde, adaptation française de la pièce de Férenc Molnàr, à la Comédie des Champs-Élysées (1990), l'Antichambre, à l'Atelier (1991), Contre-jour au Studio des Champs-Élysées (1993) et la Dernière Salve, au Théâtre Montparnasse (1995).

 

 



 
MISE EN SCÈNE ET SUR SCÈNE
     
Daniel Mesguich
 
 

DANIEL MESGUICH

Après avoir été élève au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris dans les classes d'Antoine Vitez et de Pierre Debauche, il y est professeur depuis 1983.
En 1974, il a fondé sa compagnie, le Théâtre du Miroir ; de 1986 à 1988, il a dirigé le Théâtre Gérard - Philipe de Saint-Denis, et, de 1991 à 1998, le Théâtre National de Lille (La Métaphore). En 1998, il crée une nouvelle compagnie : Miroir et Métaphore.

Metteur en scène de théâtre...

Il a monté, notamment, des textes classiques :
Marivaux (Le Prince travesti, La Seconde surprise de l'amour)
Jean Racine (Britannicus, Andromaque, Bérénice, Mithridate, Esther)
Anton Tchekhov (Platonov)
Paul Claudel (Tête d'Or)
Victor Hugo (Marie Tudor) ;
William Shakespeare (Hamlet, Le Roi Lear, Roméo et Juliette, Titus Andronicus, La Tempête, Antoine et Cléopâtre)
Molière (Dom Juan)
An-Ski (Le Dibbouk)
Sophocle (Electre)
Euripide (Médée)
Kleist (Le Prince de Hombourg)

des textes contemporains :
Julius Amédé Laou (Folie ordinaire d'une jeune fille de Cham) ;
Gaston Portail (Boulevard du boulevard) ;
Hélène Cixous (L'Histoire qu'on ne connaîtra jamais) ;
Clarisse Nicoïdski (Ann Boleyn ; Le Désespoir tout blanc) ;
Jean-Paul Sartre (Le Diable et le Bon Dieu)...

Metteur en scène d'Opéra...
Il a monté, notamment,
Le Grand Macabre de Ligeti (à l'Opéra de Paris)
L'Amour des trois oranges de Prokofiev (à l'Opéra Comique)
La Passion de Gille de Boesmans et Mertens (au Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles)
la Tétralogie- Der Ring des Niebelungen de Wagner (à l'Opéra de Nice et au Théâtre des Champs-Elysées)
Le Bal masqué de Verdi (à l'Opéra de Lille)
Go-gol de Michaël Lévinas (au Festival Musica et à l'Opéra de Montpellier)
La Vie parisienne d'Offenbach (à la Comédie Française)
Wozzeck d'Alban Berg (à l'Opéra de Montpellier)
Des saisons en enfer, Rimbaud et Verlaine de Marius Constant (au Printemps des Arts de Monte-Carlo, 1999)
Le Fou de Landowski (à l'Opéra de Montpellier)
Le Manège de Manon Landowski, comédie musicale (à Los Angeles)
Elephant Man de Laurent Petit-Girard (à l'Opéra de Prague et l'Opéra de Nice)
La Damnation de Faust de Berlioz (à l'Opéra de Leipzig)
Les Contes d'Hoffmann (à l'Opéra de Pékin)...

Acteur au théâtre...
Il a joué, notamment, Hamlet, Platonov, Camille Desmoulins, Pascal, Dom Juan

Acteur au cinéma...
Il apparaît au générique de grands films signés, notamment,
Michel Deville (Dossier 51)
Costa Gavras (Clair de femme)
François Truffaut (L'Amour en fuite)
Ariane Mnouchkine (Molière)
Francis Girod (La Banquière)
Alain Robbe-Grillet (La Belle captive)
Yves Boisset (Allons z'enfants)
José Pinheiro (Les mots pour le dire, La Femme fardée)
James Ivory (Quartett, Jefferson à Paris, Le Divorce)
Bernard Rapp (Tiré à part)
Iradj Azimi (Les Iles, Le Radeau de la méduse)
Sam Garbarski (Le Tango des Rashevski)...

Pour la télévision...
Il a joué, notamment, les rôles de Napoléon, Berlioz, Kafka...
Il a conçu et réalisé, avec Frank Verpillat, Un rêve de Racine, documentaire de 52 minutes, pour la Cinquième.
Daniel Mesguich intervient régulièrement comme récitant dans de prestigieux concerts, et a enregistré de nombreux textes pour la radio ou le disque.
Outre de nombreux articles sur le théâtre, il a traduit, en collaboration avec Xavier Maurel, La Tempête de Shakespeare (Editions de la Comédie Française).
Il a également traduit Médée d'Euripide, Titus Andronicus (Editions la Différence), Antoine et Cléopâtre (Editions Verdier) de Shakespeare, Le Prince de Hombourg de Kleist (Editions Le Bord de l'eau)...
Daniel Mesguich est l'auteur d'un essai théorique sur le théâtre, L'Eternel éphémère (Editions Verdier), de textes d'accompagnement d' Andromaque de Racine en collaboration avec Dany Barthélemy (Editions Gallimard), et d'un livre d'entretiens avec A. Spire, Le Passant Composé (Editions Le Bord de l'eau).

     
     
SUR SCÈNE
     
William Mesguich
 
 

WILLIAM MESGUICH

William Mesguich est né à Fontenay-sous-bois en 1972. Après des études de lettres à la Sorbonne, il suit les cours de Philippe Duclos et Pierre Debauche.

Depuis 1982, il a joué dans de nombreux spectacles sous la direction de metteurs en scène tels que Antoine Vitez (Hypolythe, de Garnier), Roger Planchon (Athalie, de Racine), Daniel Mesguich ( La Seconde Surprise de l'Amour, de Marivaux; le Diable et le Bon Dieu, de Sartre; Antoine et Cléopâtre, de Shakespeare; le Prince de Hombourg, de Kleist; l'Histoire qu'on ne connaîtra jamais, de Cixous; Marie Tudor, de Hugo); Madeleine Marion (les Troyennes, de Sénèque); Robert Angebaud (la Perichole, d'Offenbach), Pierre Debauche (Tartuffe, de Molière; le Roi se meurt, de Ionesco); Miguel Angel Sévilla (Alice Droz, de Sévilla); Frédérique Smetana (Fin de monde chez Gogo, cabaret; l'Echange, de Claudel); Jean-Louis Benoît (Paul Schippel, de Karl Sternheim), et sous sa propre direction.

En 1998, il fonde avec Philippe Fenwick, le Théâtre de l'Etreinte, avec lequel il met en scène, notamment :
Fin de Partie de Beckett
L'Avare de Molière
La Belle et la bête, Le Chat botté de Perrault
l'Histoire du soldat de Stravinsky
Le Cabaret des monstres, La Légende des porteurs de souffle, La Légende d'Antigone et La légende du Palladium, Mr Septime, Solange et la casserole, Confusion de Philippe Fenwick
Tohu-Bohu, de Cécile Ladjali
Comme il vous plaira, de Shakespeare
les Amours de Perlimplin et Bélise en son jardin, de Llorca
Comment devient-on Chamoune, de Escamez
Il était une fois les Fables, de La Fontaine ;
Ruy Blas, de V.Hugo...

William Mesguich participe régulièrement à des fictions dramatiques à la radio.

A la télévision et au cinéma, on a pu le voir, notamment, dans
Faits divers, de Robert Enrico ;
la Fidélité, de Zulawski ;
la Foire aux célibataires, de Lorenzi ;
Voici venir l'orage, de Nina Companeez...

William Mesguich anime aussi, dans le cadre des différentes résidences de sa compagnie en Ile-de-France, de nombreux cours et ateliers.