Extraits de presse
  Conditions techniques
La Divine Miss V
Affiche La Dvivne Miss V
 
DISTRIBUTION
PARISIENNE


Auteur :
Mark Hampton
et
Mary Louise Wilson

Adaptation :
Jean-Marie Besset

Mise en scène :
Jean-Paul Muel

Avec :
Claire Nadeau
(Diana Vreeland)

Décors :
Edouard Laug

Costume :
Christian Gasc

Créations lumières
et sons :
Didier Girard

Chorégraphie :
James Sparrow

Voix off :
Andrea Schieffer



Production
Les Productions
du Levant - Grand-Rue
Corinne Honikman
Valérie Lévy

avec l'aide
du théâtre du Donjon
de Pithiviers

Coréalisation
Théâtre du Rond-Point



Les auteurs
sont représentés
dans les pays de langue française
par l'Agence MCR,
Marie-Cécile Renauld, Paris,
en accord
avec
The William Morris Agency,
New York.



 

Pièce de Mark Hampton et Mary Louise Wilson

NOTE D'INTENTION

Diana Vreeland, flamboyante rédactrice en chef de Vogue et papesse redoutable et redoutée du monde de la mode des années 70, vient de se faire congédier par ses employeurs de façon aussi brutale qu'inattendue.
Blessée et humiliée, elle quitte New York pour l'Europe où elle voyagera plusieurs mois pour tenter d'oublier l'affront.
De retour chez elle, il lui faut maintenant trouver un nouveau moyen de gagner sa vie. À peine débarquée de l'avion, elle organise un dîner où elle convie, entre autres, un riche homme d'affaires, dans l'espoir qu'il pourra lui financer une nouvelle carrière.
Entre les coups de téléphone à ses amis, l'organisation du repas qui s'avère problématique, les ordres et contre-ordres à sa gouvernante invisible, les fournisseurs qui ne font plus crédit et les articles de journaux venimeux, Diana Vreeland plonge dans ses souvenirs et nous dresse avec autant de drôlerie, d'humour que d'émotions, le portrait d'une femme profondément originale, créative et anticonformiste qui, dégringolée de son piédestal, se retrouve seule et lâchée par tous ceux qui, hier encore, l'adulaient.
Mais son histoire ne s'arrêtera pas là, car la dernière partie de sa vie sera plus prestigieuse encore...


AUTEURs
     

Mark Hampton et Mary Louise Wilson

L'auteur américain, Mark Hampton a coécrit avec Stuart Ross The Heebie Jeebies qui fut présenté off-Broadway. Il a créé au Centre O'Neill une comédie musicale à partir de la musique des Boswell Sisters et écrit avec la productrice Annette Niemtzow une pièce fondée sur les écrits personnels de Tennessee Williams. Il est aussi acteur et musicien.
Avec Mary Louise Wilson, comédienne américaine de renom, il écrit Full Gallop d'après les mémoires de Diana Vreeland. La pièce est créée le 11 janvier 1995 en Californie, au Old Globe Theatre de San Diego, avant d'être jouée à New York par le Manhattan Theatre Club. Couronnée de nombreux prix, elle est ensuite traduite pour être jouée en Europe et en Amérique du Sud. Elle a été créée en italien au Théâtre Goldoni de Florence, et jouée pour la première fois en langue française au Rideau de Bruxelles.

Mary Louise Wilson qui a interprété le personnage de Diana Vreeland au Old Globe Theatre de San Diego, au Manhattan Theatre Club de New York, au Bay Street Theatre de Sag Harbour et à Londres au Hampstead Theatre, a été récompensée par un Obie et un Drama Desk Award. Elle a joué de très nombreux rôles au théâtre, à la télévision et pour le cinéma. Elle écrit aussi dans Playbill, The New York Times et American Theatre Magazine.



MISE EN SCÈNE
     

Jean-Paul Muel

Jean-Paul Muel est avant tout comédien. Il débute au café-théâtre en 1970 avec Voltaire's Folies de Jean-François Prévand. De 1971 à 1975, il participe à tous les spectacles du Grand Magic Circus de Jérôme Savary. Comédien éclectique, il aborde depuis 1976 aussi bien le répertoire classique (Musset, Molière, Shakespeare, Rostand) que contemporain (Ribes, Loleh Bellon, Jean-Louis Bourdon, Pirandello).
Il a été dirigé par Michel Berto, Jean-Pierre Vincent, Jacques Weber, Gérard Desarthe, Patrice Kerbrat, Louis Do de Lencquesaing, Bernard Murat, Jean-Michel Ribes et participé à plusieurs spectacles musicaux d'Alain Marcel (Les Pédalos, La petite boutique des horreurs). On l'a vu dernièrement dans Les Dialogues de Bêtes de Colette aux Bouffes Parisiens.
L'été 2006, il était La Mère Ubu dans Ubu Roi de Jarry au Théâtre du Peuple de Bussang, dans une mise en scène de Pierre Guillois et en 2007, au Théâtre Comédia dans Good Canary de Zach Helm, mise en scène de John Malkovich.
En septembre 2008 il sera dans Perthus de Jean-Marie Besset au Théâtre du Rond Point. Il a tourné dans plus de cinquante films de cinéma et de télévision.
Jean-Paul Muel a mis en scène en 1994 Idéal Fleurs de Michel Jourdheuil, en 1999 La Quarantaine rugissante de Josiane Pinson, en 2001 La Dernière Année de Philippe Vilain. En 2005 il met en espace Les Pieds Devant de Stéphane Guérin avec Micheline Presle et Claire Nadeau dans le cadre du Festival NAVA et en 2006 Divins Divans d'Eva Darlan et Sophie Daquin au Théâtre des Mathurins.


 


SUR SCÈNE
     
 
 

Claire Nadeau

Claire Nadeau a été élève au Conservatoire National d'Art Dramatique de Paris et a débuté dans Les Troyennes mise en scène de Cacoyannis au TNP et au Festival d'Avignon.

Elle rencontre Coluche, abandonne le conservatoire, et sera de toutes les aventures de la grande époque du café-théâtre des années 70 avec Luis Régo, Didier Kaminka, Philippe Bruneau, Le Splendid, Romain Bouteille et le Café de la Gare...

À la télévision, elle créera le célèbre personnage de Madame Foldingue dans les émissions de Stéphane Collaro.

En 1988, elle adapte et joue avec Michelle Laroque une pièce de Lanford Wilson La Face cachée d'Orion.
Elle sera ensuite dirigée par Jean-Luc Moreau, Patrice Kerbrat, Pierre Mondy, Jean-Michel Ribes, Gildas Bourdet dans des pièces d'Obaldia, Jean-Marie Besset, Michaël Frayn, Alan Ayckbourn, Véronique Olmi, Laurent Ruquier...

Dernièrement on l'a vu au Théâtre 13 dans Le Mandat de Nicolaï Erdman, mis en scène par Stéphane Douret.

Elle a participé à de nombreux films de cinéma et de télévision. Elle a été dirigée par Jacques Rivette, Michel Deville, Jean Marbeuf, Claude Lelouch, Claude Sautet, Édouard Molinaro, Alain Resnais, Didier Bourdon et dernièrement par Isabelle Mergault dans Enfin veuve.

Comme interprète, Claire Nadeau a été nominée aux Césars pour Nelly et Monsieur Arnaud de Claude Sautet,
aux Molières pour Le Jardin des Apparences de Véronique Olmi
et pour Mariages et Conséquences d'Alan Ayckbourn, pièce qui lui a valu aussi une nomination
pour la meilleure adaptation théâtrale.