Retour à la pièce
  Extraits de presse
  Fiche technique
Le voyage de Victor
Affiche Le voyage de Victor
extraits de presse  
     
  Pariscope  



LE VOYAGE DE VICTOR

Au centre d'une grande pièce presque vide, un homme vêtu d'une veste de smoking rouge et démodée regarde autour de lui, l'air absent et désorienté. Victime d'un très grave accident de voiture, il a perdu la mémoire. Une femme est à ses côtés. Elégante, distinguée, elle est là pour s'occuper de lui. Il ne la connaît pas. Psychologue ou infirmière, on ne sait, elle tente de l'aider à recouvrer ses souvenirs et faire la lumière sur les circonstances exactes de l'accident. Elle parle, interroge, bouscule cet homme qui tantôt se recroqueville dans son coin, tantôt se rebiffe. Qui est-elle? Que veut-elle? Et lui, qui est-il vraiment? Est-il véritablement amnésique ou dans le déni ? Que cherche-t-il à cacher et que veut-elle lui faire avouer? Cette comédie est une pièce mille-feuille dans laquelle l'intrigue va crescendo jusqu'au coup dethéâtre final. Cette troisième pièce de Nicolas Bedos, qui signe également la mise en scène, est construite comme un thriller psychologique. L'auteur al'art et la manière de sonder les méandres de l'âme, cerner les contradictions et exploiter les situations les plus diaboliques. Le choix des comédiens semble tout naturellement évident, Guy Bedos, Macha Méril, réunis pour la première fois sur scène. Lui acteur sensible, écorché vif, est ici dans une belle inquiétude et un certain désarroi. Macha Méril, belle, intelligente, autoritaire, féminine en diable. Un couple de théâtre complice et épatant dans une comédie intéressante, subtile, où l'amour est présent.

Arlette Frazier - Pariscope


 
     
     
  Paris sur Scène  
 


CE VOYAGE DE VICTOR traite de la perte de mémoire d'un homme suite à un accident de voiture
Une dame, énigmatique, est à ses côtés pour apparemment prendre soin de lui et le contraindre à retrouver ses souvenirs, ses amours, son passé.
Mais elle voudrait comprendre et faire la lumière sur les circonstances de cet accident.
Que veut il oublier ? Que veut elle savoir ?
Nicolas BEDOS a voulu que le spectacle démarre de façon légère et absurde pour finir par un polar avec un dénouement surprenant.
Monsieur VICTOR veut être libre pour redémarrer selon sa volonté pour fuir le deuil impossible, une fuite en avant.
une folie douce pour retrouver une certaine liberté comme alternative au chagrin.
Un spectacle à découvrir.

François BERRY - Paris sur Scène