Extraits de presse
  Conditions techniques
Une femme à Berlin
Affiche Une femme à Berlin
 
DISTRIBUTION
PARISIENNE


Auteur :
Texte anonyme

Auteur du texte français :
Françoise Wuilmart
Ouvrage paru
aux Editions Gallimard

Adaptation
&
mise en scène :
Tatiana Vialle


Avec : Isabelle Carré



Un spectacle
du Théâtre du Rond-Point



 

Auteur : Texte anonyme

NOTE D'INTENTION

Dès la première lecture d' «Une femme à Berlin», témoignage anonyme d'une jeune Allemande qui raconte l'arrivée des Russes à Berlin en 1945, j'ai eu le sentiment qu'il était absolument nécessaire d'amener ce texte au théâtre. Parce que cette voix anonyme, au-delà d'une histoire singulière, nous parle de la condition des femmes pendant toutes les guerres et encore aujourd'hui : En Algérie, en Bosnie, en Tchétchénie, au Kurdistan, au Darfour, en Afghanistan, des milliers de femmes à travers le monde ont été, sont et seront les victimes méconnues des guerres.

La violence des Russes envers les berlinoises en 1945 nous ramène à d'autres violences plus contemporaines. Parce que ce témoignage nous offre aussi un regard nouveau sur ce traumatisme de l'histoire contemporaine qu'est la seconde guerre mondiale, nous raconte une Allemagne vaincue, un peuple en souffrance, exsangue, affamé, désemparé.
Parce qu'il y est aussi question de ma propre histoire puisque la légende familiale raconte un arrière grand-père qui se serait pendu à l'arrivée des Russes dans Berlin.

L'enthousiasme d'Isabelle Carré, son désir de s'emparer de ce personnage, de l'incarner m'ont définitivement décidée. Isabelle est une comédienne qui possède à la fois la fragilité du personnage et sa formidable force de vie. Je sais qu'ensemble nous arriverons à retrouver l'énergie qui se dégage du livre, cette incroyable capacité à décrire les situations les plus effroyables sans jamais se plaindre. Je sais aussi qu'avec elle le public sera au rendez-vous. Se posait alors la question de l'adaptation d'un texte qui n'était pas destiné au théâtre mais qui possède malgré tout une oralité certaine.

Il y a l'envie de rester au plus près de ce qui est écrit, de le restituer comme une confidence, un aveu. Sans donner un visage aux autres protagonistes du livre, les laisser prendre vie par les mots en restituant cette forme particulière du journal qui rend ce témoignage tellement poignant. Guidée par le souvenir du travail d'Anselm Kiefer au Grand Palais, j'imagine un décor assez simple, qui racontera l'univers de désolation de la guerre, maisons éventrées, murs en ruine, décombres, débris de vie, sans pour autant chercher de réalisme.

La lumière, le son et la musique évoqueront le traumatisme des bombardements dans cette succession de jours et de nuits que l'électricité ne bouleverse plus. Un projet donc : Faire entendre la voix de cette femme qui observe et décrit ceux qui l'entourent sans porter sur eux aucun jugement, quelle que soit la cruauté ou l'ignominie de ce à quoi elle assiste ou de ce qu'elle subit, et quel que soit son avis sur un monde ou de telles choses sont possibles, tout en questionnant également sa propre attitude et donc la barbarie du monde.

Tatiana Vialle




 
 
AUTEUR
     
 
 
 

Texte anonyme

Auteur du texte français : Françoise Wuilmart
Ouvrage paru aux Editions Gallimard

 

 

Mise en scène - adaptation
     
 
 
 

Tatiana Vialle

Petite fille d'une cantatrice austro hongroise, Anita Woelfert, fille du comédien Max Vialle disparu en 2000 et de la compositrice interprète Sonia Laroze, Tatiana Vialle fut élevée auprès de son beau-père Jean Carmet.

Malgré la réticence de celui-ci elle suit une formation de comédienne chez Elisabeth Depardieu à Bougival puis chez Véra Gregh ce qui l'amène à travailler au début des années 80 avec entre autres: Yves Boisset, Alain Corneau, Jean-Michel Ribes... Ces premières expériences précisent un intérêt grandissant pour la direction d'acteurs, la réalisation et l'écriture.

Elle devient en 1991 directrice de casting et réalise un court métrage en 1994 «Du poulet» prix du public au festival de Sarlat.

Elle fait la connaissance de Marguerite Duras et met en scène à la Gaîté Montparnasse «Les eaux et forêts» avec Aurore Clément, Elisabeth Depardieu, Jacques Spiesser et Mahut, l'année de la disparition de Marguerite Duras en 1996.

Parallèlement à son travail de directrice de casting avec entre autres: Bruno Nuytten, Jean-Pierre Améris, Philippe Le Guay, Pascal Chaumeil..., elle prend en mains à la demande d'Elisabeth Depardieu la section « formation d'acteurs» d'Emergence avec Bruno Nuytten et continue à faire occasionnellement quelques apparitions en tant que comédienne, la dernière en date dans le film de Patric Chiha, « Domaine », qui sortira en 2010.

Son insatiable curiosité, son amour de l'écriture et du spectacle, sa connaissance et son respect des acteurs font converger ses activités autant vers le cinéma et la télévision que vers le théâtre qui reste le lieu privilégié de son enfance, là où s'est joué l'histoire de sa famille et où se joue aujourd'hui la sienne. venir)

     
     
SUR SCÈNE
     
Isabelle Carré
 
 

Isabelle Carré

THÉÀTRE
1990
UNE NUIT DE CASANOVA - Mise en scène Françoise PETIT
LA CERISAIE - Mise en scène Jacques ROSNY
1992
L'ECOLE DES FEMMES - Mise en scène Jean-Luc BOUTTE
1993
IL NE FAUT JURER DERIEN - Mise en scène Jean-Pierre VINCENT
ON NE BADINE PAS AVEC L'AMOUR - Mise en scène Jean-Pierre VINCENT
LE MAL COURT - Mise en scène Pierre FRANCK
1995
DOSTOIEVSKI VA A LA PLAGE - Mise en scène Franck HOFFMANN
IL NE FAUT JURER DE RIEN - Mise en scène Jean-Claude BRIALY
LE PERE HUMILIE - Mise en scène Marcel MARECHAL
ARLOC de Serge Kribus - Mise en scène Jorge LAVELLI
1996
SLAVES de Tony Kushner - Mise en scène Jorge LAVELLI
1999
MADEMOISELLE ELSE - Mise en scène Didier LONG
2000
RÉSONANCES - Mise en scène Irina BROOK
2001
OTHELLO - Mise en scène Dominique PITOISET
LEONCE ET LENA - Mise en scène André ENGEL
2002
HUGO A DEUX VOIX - Mise en scène Nicole AUBRY
2003
LA NUIT CHANTE - Mise en scène Frédéric BELIER-GARCIA
2004
L'HIVER SOUS LA TABLE - Mise en scène Zabou BREITMAN
2006
BLANC d'Emmanuelle Marie - Mise en scène Zabou BREITMAN
COMMENT DIRE - Mise en scène Nicole AUBRY
2008
UN GARçON IMPOSSIBLE de Petter S.Rosenlund - Mise en scène Jean-Michel RIBES
2009 Tournée UN GARçON IMPOSSIBLE

CINÉMA
1988 ROMUALD ET JULIETTE - Coline SERREAU
1990 LA REINE BLANCHE - Jean-Loup HUBERT
1992 BEAU FIXE - Christian VINCENT
1994 LE HUSSARD SUR LE TOIT - Jean-Paul RAPPENEAU
1995 BEAUMARCHAIS - Edouard MOLINARO
1996 LA FEMME DÉFENDUE - Philippe HAREL
LES SOEURS SOLEIL - Jeannot SZWARC
1997 LA MORT DU CHINOIS - Jean-Louis BENOIT
1998 SUPER LOVE - Jean-Claude JANER
LES ENFANTS DU MARAIS - Jean BECKER
LES ENFANTS DU SIECLE - Diane KURYS
1999 LA BûCHE - Danièle THOMPSON
CA IRA MIEUX DEMAIN - Jeanne LABRUNE
L'ENVOL - Steve SUISSA
2000 BELLA CIAO - Stéphane GIUSTI
SE SOUVENIR DES BELLES CHOSES - Zabou BREITMAN
2001 À LA FOLIE...PAS DU TOUT - Laetitia COLOMBANI
2002 EROS THERAPIE - Danielle DUBROUX
LES SENTIMENTS - Noémie LVOVSKY
2003 HOLY LOLA - Bertrand TAVERNIER
2004 L'AVION - Cédric KAHN
2005 ENTRE SES MAINS - Anne FONTAINE
2006 QUATRE ETOILES - Christian VINCENT
COEURS - Alain RESNAIS
ANNA M - Michel SPINOSA
2007 CLIENTE - Josiane BALASKO
MUSEE HAUT MUSEE BAS - Jean-Michel RIBES
LES BUREAUX DE DIEUX - Claire SIMON
2008 TELLEMENT PROCHES - Olivier NAKACHE et Eric TOLEDANO
2009 LE REFUGE -François OZON
OU VAS-TU JUDITH - Yves THOMAS


TELEVISION
1989 LA SYMPHONIE PASTORALE - Echiquier de Jacques CHANCEL
1991 LA MAISON VIDE - Denys GRANIER DEFERRE
LES BAINS DE JOUVENCE - Marc RIVIERE
1994 SCHUMANN - Jacques CORTA
LES CINQ DERNIERES MINUTES - Jean-Marc SEBAN
2007 MAMAN EST FOLLE - Jean-Pierre AMERIS
1995 LA BELLE EPOQUE - Gavin MILLAR
1996 TOUT CE QUI BRILLE - Lou JEUNET
1997 VIENS JOUER DANS LA COUR DES GRANDS - Caroline HUPPERT
1998 LE COCU MAGNIFIQUE - Pierre BOUTRON