Extraits de presse
  Conditions techniques
Grand Ecart
Grand Ecart
 
DISTRIBUTION
PARISIENNE


Auteur :
Stephen Belber

Traduction :
Lucie Tiberghien
et Benoît Lavigne

Mise en scène :
Benoît Lavigne

Avec :
Thierry Lhermitte : Tobi
Valérie Karsenti : Lisa
François Feroleto : Mike

Décor :
Laurence Bruley

Lumières :
Fabrice Kebour

Costumes :
Cécile Magnan


Production Théâtre de la Madeleine Jean-Marc Ghanassia


 

Auteur : Stephen Belber


NOTE D'INTENTION

En 2002 j'ai dîné avec un homme qui avait passé sa vie dans le milieu de l'Art, principalement en tant que danseur. Sa vie avait été, et était restée, emplie d'expériences et de joies, pourtant il m'apparaissait de façon assez claire qu'il était seul. Pas particulièrement malheureux, mais seul.
Cette soirée renforça en moi une question que je me posais depuis un certain temps déjà : Qu'est ce que cela signifie de dédier sa vie à la poursuite de l'excellence professionnelle ? Quels en sont les coûts ? Quels en sont les bénéfices ? C'est à partir de là que j'ai commencé l'écriture de MATCH.
Des millions d'artistes ont lutté avec ce type de questions à travers le temps. À quoi renonce-t-on lorsque l'on poursuit avec acharnement ou lorsqu'on suit aveuglément sa passion tout au long de sa vie ? Envers qui est-on responsable ? Nous- mêmes ? Les personnes que nous rencontrons ? Ceux que nous aimons ? Ceux que nous aidons à créer artistiquement ou de manière génétique ? Quel est le juste équilibre entre Art et Famille ? Et plus encore : Qu'est-ce-que la famille au juste ? Quelle est sa définition dans un monde où les règles et statuts de cette « famille » ne sont pas ancrés dans la pierre ? Est-ce-qu'une famille nécessite forcément un lien du sang ou des papiers d'adoption ? Durant toutes ces années passées à travailler dans le milieu du théâtre, j'ai rencontré des dizaines de personnes pour qui famille est synonyme de communauté.
Ces gens avec qui nous répétons et jouons intensément des moments intimes, créant ainsi des liens qui bien souvent transcendent notre mémoire des répétitions et deviennent des moments profonds, intenses et éternels. Après tout, écrivains, musiciens et acteurs sont entraînés presque dans le seul et unique but de créer une telle intimité. C'est bien souvent ce que nous nous attachons à transmettre, ainsi passer une vie entière à cette quête peut s'avérer en bien des points, plus riche émotionnellement et spontané que soixante-quinze dîners de Noëls avec certains membres de notre famille que nous pouvons à peine supporter.

Et pourtant… La vie nous donne ce qu'elle veut bien nous donner. Nous pouvons détester notre mère, nous n'en n'avons qu'une. Nos sœurs peuvent nous rendre fous, leur existence être l'explication éventuelle de notre immigration en Alaska et pourtantLors de moments critiques, lorsqu'une catastrophe fait son apparition, que la mort se profile de manière inévitable, et parfois lorsque tout simplement nous avons besoin d'une transplantation. Est-ce que la plupart d'entre nous ne préfèrerait-il pas que nos sœurs soient présentes ? Cette notion de famille est donc trompeuse.
Elle est glissante, insaisissable et parfois même changeante.La définir revient à la limiter et pourtant nous ne pouvons pas l'ignorer. De plus, que fait-on lorsqu'une des facettes de la famille entre en conflit direct avec une autre ? Et en plus de cela, que fait-on lorsqu'il n'existe pas de famille à qui parlerEt que tout à coup elle semble être finalement là. Ce sont des questions qui m'ont inspiré l'écriture de MATCH. J'espère qu'elles provoqueront d'autres questions similaires, drôles, et peut-être même personnelles dans le public.

Stephen Belber



 



AUTEUR
 
STEPHEN BELDER

Stephen Belber est auteur de théâtre, scénariste et réalisateur. Ses pièces ont été créées dans plus de 25 pays. Il est membre de plusieurs compagnies New Yorkaises de théâtre, entre autres: The Tectonic Theater Compagnie et The Labyrinth Theater Company.

Sa pièce MATCH (GRAND ECART) est créée sur Broadway en 2004 et Frank Langella, dans le rôle de Tobias, est nommé aux Tony Awards pour meilleur acteur principal. Avec la Compagnie Tectonic, il est co-auteur de la pièce THE LARAMIE PROJECT qui demeure une des pièces les plus jouées aux Etats-Unis et devient un film pour HBO,
nommé aux Emmy Awards pour meilleur scénario.
Il est également auteur des pièces, TAPE, FINALLY, GEOMETRY OF FIRE, A SMALL MELODRAMATIC STORY, MC REELE, et DUSK RINGS A BELL, toutes créées à New-York entre 2002 et 2010.

En 2008, Belber écrit et réalise MANAGEMENT, avec, dans le rôle principal Jennifer Anniston. Il écrit également le scénario du film basé sur sa pièce TAPE, réalisé par Richard Linklater avec Ethan Hawk et Uma Thurman et le scénario du film basé sur sa pièce DRIFTING ELEGANT, réalisé par Amy Glazer. Il travaille en ce moment sur les adaptations cinématographiques de MATCH et MC REELE.

Avant d'écrire pour le cinéma, Belber passe quelques années à écrire pour la télévision pour les séries Law and Order et Rescue Me.
L'Auteur est représenté dans les pays de langue française par l'agence MCR, Marie-Cécile Renauld, Paris
     
     
MISE EN SCÈNE
     
Benoit Lavigne


Photo
©Cosimo Mirco Magliocca

 

 

BENOIT LAVIGNE


Après une formation de comédien avec la compagnie des Baladins en Agenais et au Théâtre Ecole du Passage,
il crée et dirige sa propre compagnie avec Karine Letellier et Fabrice de la Villehervé « Les Saltimbanques ». Après avoir travaillé sur LA FOIRE de Ben Johnson, et A QUOI BON MENTIR de Marie Bashkirtseff, c'est avec un spectacle présenté au Festival d'Avignon en 1995 (Théâtre de l'Escalier des Doms) puis en 1996 qu'il se fait remarquer : LE CONCILE D'AMOUR d'Oscar Panizza, qu'il met en scène avec Denis Lavant. Cette année là, il met aussi en scène LA NUIT ET LE MOMENT de Crébillon fils au Théâtre d'Agen et en tournée.
Dès lors, la carrière de Benoît Lavigne est suivie avec beaucoup d'attention. Le metteur en scène explore à la fois un répertoire classique et contemporain.

Chez les classiques, c'est vers Shakespeare qu'il se tourne le plus souvent (BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN en 2002 au Théâtre 13,
nominé aux Molières 2003 et ROMEO ET JULIETTE en 2005 au Cado d'Orléans, puis au Théâtre 13), mais aussi Tchekhov (LA SALLE N°6 au Lucernaire en 1998 et L'OURS et LA DEMANDE EN MARIAGE en 2008 au Ciné 13 Théâtre), Molière (LA JALOUSIE DU BARBOUILLE au Festival de Sarlat et au Théâtre du Lucernaire en 1999) et monte une pièce d'Eugène Labiche (DOIT-ON LE DIRE? au Lucernaire en 2001).

Son exploration du théâtre contemporain est très large, allant de Heiner Müller (QUARTETT au Festival d'Avignon en 1997 avec Jean-Philippe Ecoffey puis au Ranelagh l'année suivante) à Woody Allen - 3 pièces en 1 acte inédites en France (ADULTERES au Théâtre de l'Atelier en 2006 avec Pierre Cassignard, Pascale Arbillot, Xavier Gallais, Valérie Karsenti), en passant par Philippe Haïm (LA JOURNEE DES DUPES au Festival d'Avignon avec Geneviève Casile et Yann Colette en 2000), Jean-Christophe Barc (LES MILLE PATTES au Théâtre Daunou en 2000) et Israël Horovitz (INCONSOLABLE au Théâtre Ciné 13 en 2010). Avec BABY DOLL de Tennessee Williams, qu'il met en scène avec Mélanie Thierry, Xavier Gallais, Chick Ortega, Théo Légitimus et
Monique Chaumette (Molière du meilleur second rôle féminin) au Théâtre de l'Atelier, il remporte un grand succès public et critique récompensé par 7 nominations aux Molières 2009.
Il signe aujourd'hui avec GRAND ECART sa première mise en scène au Théâtre de la Madeleine.n.


     
     
SUR SCÈNE
     
THIERRY LHERMITTE

 

 

 

THIERRY LHERMITTE

Thierry Lhermitte suit avec Marie-Anne Chazel, Michel Blanc, Gérard Jugnot et Christian Clavier les cours d'art dramatique de Tsilla Chelton. Il crée avec ses complices la troupe du Splendid qui produira sept pièces et deux films dont AMOUR, COQUILLAGES ET CRUSTACES (LES BRONZES au cinéma) et LE PERE NOËL EST UNE ORDURE en 1981.
Puis il se consacre au cinéma tout en revenant occasionnellement sur scène : NUIT D'IVRESSE et L'EX-FEMME DE MA VIE de Josiane Balasko en 1985 et 1987.
En 2007, on a pu le voir sur la scène du Théâtre de la Madeleine dans BIOGRAPHIE SANS ANTOINETTE de Max Frisch, dans une mise en scène d'Hans Peter Cloos.

     
VALÉRIE KARSENTI

 

 

 

VALÉRIE KARSENTI

Au théâtre dernièrement on a pu la voir notamment dans ADULTERES de Woody Allen, mise en scène de Benoît Lavigne au Théâtre de l'Atelier, LE ROI SE MEURT d'Eugène Ionesco, mise en scène de Georges Werler au Théâtre Hébertot, COMME EN 14! de Dany Laurent, mise en scène d'Yves Pignot au Théâtre 13, LE PRINCE TRAVESTI de Marivaux, mise en scène de Nicolas Briançon au festival d'Anjou, UN PETIT JEU SANS CONSEQUENCE de Jean Dell et Gérald Sibleyras, mise en scène de Stéphane Hillel au Théâtre La Bruyère.
Valérie Karsenti a reçu en 2003 le Molière de la révélation théâtrale.

Au cinéma, ces dernières années, elle a tourné dans LOI de Lisa Azuelos, TELLEMENT PROCHES de Eric Toledano et Olivier Nakache, MODERN LOVE de Stéphane Kazandjian, COMBIEN TU M'AIMES? de Bertrand Blier.

Cet automne, on pourra la voir sur M6 dans la série quotidienne SCENES DE MENAGE réalisée par Francis Duquet et également sur Canal + où elle tient l'un des rôles principaux de la nouvelle série MAISON CLOSE réalisée par Mabrouk El Mechri.

     
FRANçOIS FEROLETO

 

 

 

FRANçOIS FEROLETO

Au théâtre ces dernières années, on a pu le voir notamment dans RUTABAGA SWING de Didier Schwartz, mise en scène de Philippe Ogouz au Théâtre 13, AMITIES SINCERES de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie, mise en scène de Bernard Murat au Théâtre Edouard VII, PHEDRE de Jean Racine, mise en scène de Jacques Weber au Théâtre de Nice, A TORTS ET A RAISONS Ronald Harwood, mise en scène de Marcel Bluwal au Théâtre Montparnasse (pour laquelle il a été nommé au Molière de la révélation théâtrale en 2000).

Au cinéma, il a travaillé avec Bertrand Blier ou Olivier Château, mais c'est surtout pour la télévision qu'il tourne, sous la direction de réalisateurs tels que Laurent Heynemann, Jean Marboeuf, Thierry Petit...

De 2005 à 2008, il tenait l'un des rôles principaux de la série P.J. Cet automne, sur France 2, on pourra le voir au côté de Jacques Spiesser dans COMMISSAIRE MAGELLAN réalisé par Claire de La Rochefoucauld.