Extraits de presse
  Conditions techniques
Nono
Nono
 
DISTRIBUTION
PARISIENNE


Auteur :
Sacha Guitry

Mise en scène :
Michel Fau

Avec :
Julie Depardieu : Nono
Michel Fau : Robert Chapelle
Xavier Gallais : Jacques Vallois Brigitte Catillon : Madame Weiss Sissi Duparc : Maria
Roland Menou : Serveur -
Valet de chambre
Davy Vetter : Emile

Décor :
Bernard Fau

Lumières :
Joël Fabing

Costumes :
David Belugou

Maquillage :
Pascale Fau


Production
Théâtre de la Madeleine
Avec le soutien de la Fondation Jacques Toja pour le Théâtre

En partenariat avec France 2



 

Auteur : Sacha Guitry


NOTE D'INTENTION

Sacha Guitry a 19 ans quand il écrit Nono, mais son style s'affirme déjà ; son humour décapant frôle un burlesque amer et sa langue très écrite rejoint avec le temps une certaine poésie (Cocteau disait qu'il était le premier poète "dada" !) ; il y a même une mélancolie balnéaire dans cette histoire immorale !
Mais outre cette forme si brillante, Guitry dans le fond nous dit des choses audacieuses sur les femmes et sur les hommes, il reprend le mythe de la "putain sublime", on pense à NANA de Zola, à LULU de Wedekind, à LA RONDE de Schnitzler, à LOLITA de Nabokov... Nono rend fous les hommes mais reste une énigme, on ne sait si elle est naïve ou calculatrice; véritable fantasme ambulant, elle n'existe que dans le regard des autres ; cette "fille de joie" insaisissable et envahissante, navigue sans cesse entre la luxure et la pureté !
Le spectacle ressemble à une photo ancienne colorisée ; je souhaite avouer que l'on est au théâtre comme Guitry avouait (avant Fellini) qu'il tournait avec une caméra ; je souhaite profiter de l'époque frivole et si particulière de la pièce où ni le monde politique, ni le grand public ne réalise que la première guerre mondiale va éclater, pour témoigner de l'ambiguïté des sentiments humains.
Dans ce conte éternel de "la cocotte et du poète", de "la femme-nature et de l'homme-culture", Guitry sans porter aucun jugement sur son héroïne, nous parle du désir et de l'argent, de l'érotisme et du mépris, du sadisme et du bonheur bourgeois, de l'égoïsme et du ciel ! J'ai choisi des acteurs amoureux de la musique des mots pour servir l'écriture ornementée de Guitry; Julie Depardieu digne héritière d'Yvonne Printemps et d'Arletty, incarne le rôle-titre comme une figure de l'instinct qui défie la réalité.

Michel FAU



AUTEUR


Sacha Guitry

Bibliographie
1902 Le Page, opéra bouffe

1903 Yves le fou, pastorale tragique

1905 Le K.W.T.Z., drame passionnel Nono, comédie
Le Cocu qui faillit tout gâter, comédie en vers

1906 Un étrange point d'honneur, comédie
Chez les Zoaques, comédie
Les Nuées, adaptation d'une comédie d'Aristophane

1907 L'Escalier de service ou Dolly, comédie en collaboration avec Alfred Athis
La Clef, comédie
La Partie de dominos, comédie en collaboration avec Alphonse Allais


 


1908 Petite Hollande, comédie
Le Scandale de Monte-Carlo, comédie
Le Mufle, comédie
Après, revue en un acte

1909 Tell père, Tell fils, opéra bouffe
La 33e ou Pour épater ta mère, comédie
C'te pucelle d'Adèle, comédie

1910 Tout est sauvé, fors l'honneur, comédie

1911 Le Veilleur de nuit, comédie
Mésaventure amoureuse ou L'Argent, comédie
Un beau mariage, comédie
Un type dans le genre de Napoléon, comédie

1912 Jean III ou L'Irrésistible Vocation du fils Mondoucet, comédie
Pas complet, comédie bouffe en deus actes
La Prise de Berg-op-Zoom,

1913 On passe dans trois jours, comédie
1914 La Pèlerine écossaise, comédie
Deux couverts, comédie

1915 La Jalousie, comédie
Il faut l'avoir !, revue en deux actes et un prologue
Une vilaine femme brune, comédie

1916 Faisons un rêve, comédie
Jean de La Fontaine, comédie

1917 Un soir quand on est seul, comédie en vers libres
Chez la reine Isabeau, comédie
L'Illusionniste, comédie

1918 Deburau, comédie en vers libres
La Revue de Paris, revue en collaboration avec Albert Willemetz

1919 Pasteur, pièce en cinq actes
Le Mari, la Femme et l'Amant, comédie
Mon père avait raison, comédie

1920 Béranger, comédie
Je t'aime, comédie
Comment on écrit l'histoire, comédie

1921 Le Comédien, comédie
Le Grand-Duc, comédie
Jacqueline, pièce tirée de la nouvelle Morte la bête de Henri Duvernois

1922 Chez Jean de La Fontaine, un acte en vers
Une petite main qui se place, comédie
Le Blanc et Le Noir, comédie

1923 Un sujet de roman, pièce en quatre actes
L'Amour masqué, comédie musicale
Un phénomène, parade en vers
Le Lion et la Poule, comédie
L'Accroche-c½ur, comédie

1924 Revue de Printemps, fantaisie-revue en collaboration avec Albert Willemetz
Une étoile nouvelle, comédie

1925 On ne joue pas pour s'amuser, comédie
Mozart, comédie musicale

1926 Vive la République !, revue en collaboration avec Albert Willemetz
A vol d'oiseau, revue des Deux Mondes en deux actes, en collaboration avec Albert Willemetz
Était-ce un rêve ? ou Une comédie nouvelle, comédie

1927 Désiré, comédie en trois actes
Un miracle, comédie

1928 Charles Lindbergh, féerie en trois actes

1929 Histoires de France, quatorze tableaux, dessins, croquis et caricatures
La Troisième Chambre, comédie d'Albert Willemetz, en collaboration avec Sacha Guitry

1930 Chez Georges Washington, à Mount-Vernon, à-propos en un acte
Et vive le Théâtre, revue en collaboration avec Albert Willemetz
Deauville sous Napoléon III, à-propos en un acte

1931 Frans Hals ou L'Admiration, comédie en trois actes
Sa dernière volonté ou L'Optique du théâtre, comédie
Une revue (Exposition de Noirs) ou La Revue coloniale, revue
Chagrin d'amour, prétexte musical en un acte
Villa à vendre, comédie
Monsieur Prudhomme a-t-il vécu ?, pièce en deux actes

1931 La S.A.D.M.P (Société Anonyme Des Messieurs Prudents), opéra bouffe en un acte
Tout commence par des chansons, à-propos en un acte, en vers libres
Mon double et ma moitié ou Vingt quatre heures de la vie d'un homme, comédie

1932 Les Desseins de la Providence, comédie
Le Voyage de Tchong-Li, légende en trois tableaux
Françoise, pièce en trois actes
La Nuit d'avril, à-propos en un acte, en vers

1933 Châteaux en Espagne, comédie
Adam et Eve, pièce en deux tableaux
O mon bel inconnu, comédie musicale

1933 Maîtresses de rois (deuxième acte de la revue Vive Paris), fantaisie
Un tour au Paradis, comédie
Le Renard et la Grenouille, comédie
Florestan Ier, prince de Monaco, opérette
L'Ecole des philosophes, à-propos en un acte

1934 Son père et lui, pièce en quatre tableaux
Le Nouveau Testament, comédie

1935 Mon ami Pierrot, légende musicale
Quand jouons-nous la comédie ?, comédie
La Fin du monde, comédie

1936 Le Saut périlleux, drame
Geneviève, comédie
Le Mot de Cambronne, comédie en vers

1937 Crions-le sur les toits, revue publicitaire en collaboration avec Tristan Bernard, Cami, Dorin et Albert Willemetz Quadrille, comédie

1938 Dieu sauve le Roy, à-propos en un acte
Un monde fou, comédie

1939 You're telling me ou Honni soit qui mal y pense, à-propos « franco anglais » en un acte
Une paire de gifles, comédie en un acte
Une lettre bien tapée, comédie en un acte
Fausse alerte, à-propos en un acte
Florence, comédie en un prologue et trois actes

1940 L'Ecole du mensonge, comédie
Cigales et fourmis, à-propos en un acte
Le Bien-aimé, comédie

1941 Mon auguste grand-père ou La Preuve par sept, comédie
Vive l'Empereur, comédie (La censure allemande a refusé le titre original de la pièce Le soir d'Austerlitz)

1942 N'écoutez pas mesdames !, comédie en trois actes

1943 Courteline au travail, à-propos en un acte
Je sais que tu es dans la salle, à-propos en un acte

1946 Dix mots d'anglais, comédie

1948 Le Diable boiteux (scènes de la vie de Talleyrand), pièces en trois actes
Au deux colombes, comédie

1949 Tu m'as sauvé la vie, comédie

1950 Beaumarchais, comédie

1953 Palsambleu, comédie en quatre actes

1960 Madame Bergeret, pièce en un acte

Sacha Guitry a créé 24 pièces au Théâtre de la Madeleine entre 1930 et 1942 :
Et vive le Théâtre
La troisième chambre
Frans Hals ou L'admiration, et Sa dernière volonté ou L'optique du théâtre,
Le Veilleur de Nuit
La Revue coloniale
Un soir quand on est seul
Chagrin d'amour
Villa à vendre
Monsieur Prudhomme a-t-il vécu ?
La S.A.D.M.P
Mon double et ma moitié ou Vingt-quatre heures dans la vie d'un homme,
Françoise
Les Desseins de la providence
Le voyage de Tchong-Li
Le Nouveau Testament
Le Mot de Cambronne
Geneviève
Le Comédien
Un monde fou
Florence
Le Bien-Aimé
Vive l'Empereur
N'écoutez pas mesdames !

D'autres pièces de Sacha Guitry créées ailleurs ont été reprises au Théâtre de la Madeleine, dont :

NONO, créée au Théâtre des Mathurins le 6 décembre 1905 et reprise au Théâtre de la Madeleine le 28 février 1931.

LA JALOUSIE, créée au Théâtre des Bouffes-Parisiens le 8 avril 1915 et reprise au Théâtre de la Madeleine le 23 octobre 1930 ; cette pièce est entrée au répertoire de la Comédie Française le 30 mai 1932.

LE COMEDIEN, créée sur la scène du Théâtre Edouard VII le 21 janvier 1921 et reprise au Théâtre de la Madeleine en 1938.

LA FIN DU MONDE, créée au Théâtre Georges Leygues à Villeneuve-sur-Lot, puis reprise sur la scène du Théâtre de la Madeleine en 1935 et en 1966 dans une mise en scène de Jean-Pierre Delage.

QUADRILLE, pièce créée au Théâtre municipal d'Orléans le 21 septembre 1937 et représentée au Théâtre de la Madeleine le 24 septembre de la même année



MISE EN SCÈNE ET SUR SCÈNE
     
MICHEL FAU
 
 

MICHEL FAU

Après une formation avec Yves Pignot et Julie Ravix, il entre au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris dans les classes de Pierre Vial, Michel Bouquet et Gérard Desarthe.

Sa rencontre avec le poète Olivier Py est décisive ( LA SERVANTE, LE VISAGE D'ORPHEE, L'APOCALYPSE JOYEUSE, LE SOULIER DE SATIN de Claudel, ILLUSIONS COMIQUES, L'ORESTIE d'Eschyle, LES ENFANTS DE SATURNE...).

Il a travaillé sous la direction de Éric Vigner (OTHELLO de Shakespeare)
Emmanuel Daumas (L'IGNORANT ET LE FOU de Thomas Bernhard)
Juliette Deschamps (LE BANQUET de Platon)
Sébastien Rajon (LE BALCON de Jean Genet)
Paul Desvaux (LES BRIGANDS de Schiller)
Olivier Desbordes (LE LAC D'ARGENT de Kurt Weill, DEDE de Christiné...)
Philippe Calvario (L'AMOUR DES TROIS ORANGES de Prokofiev)
Jean-Michel Rabeux (L'HOMOSEXUEL de Copi, ON PURGE BEBE de Feydeau...)
Jean Gillibert (ATHALIE de Racine)
Stéphane Braunschweig (LE MARCHAND DE VENISE de Shakespeare)
Jean Macqueron (HYENES de Christian Siméon)
Pierre Guillois (PELLEAS ET MELISANDE de Maeterlinck...)
Jean-Claude Penchenat (PEINES D'AMOUR PERDUES de Shakespeare)
Jean-Luc Lagarce (LA CAGNOTTE de Labiche)
Laurent Gutmann (LE NOUVEAU MENOZA de Lenz...)
Gilberte Tsaï (TABLEAUX IMPOSSIBLES)
Gabriel Garran (FRAGMENTS D'UNE LETTRE D'ADIEU... de Normand Chaurette),
Jacques Weber (LE MISANTHROPE de Molière)...

Michel Fau a mis en scène THERESE RAQUIN d'après Zola, LA DESILLUSION de Frédéric Constant, CREANCIERS de Strindberg, AMERICAN BUFFALO de David Mamet, LE CONDAMNE A MORT monodrame de Philippe Capdenat d'après Genet, TOSCA de Puccini, COSI FAN TUTTE de Mozart, RIGOLETTO de Verdi, EUGENE ONEGUINE de Tchaïkovski, MADAME BUTTERFLY de Puccini, BASTIEN ET BASTIENNE de Mozart...

On a pu le voir au cinéma dans des films réalisés par Albert Dupontel, Dominik Moll, Olivier Py, Sophie Blondy, François Ozon, Benoit Jacquot, les "Quiches", Noémie Lvovsky... et à la télévision dans le feuilleton LE REVEILLON DES BONNES réalisé par Michel Hassan.

Il a enseigné au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris ainsi qu'à l'École Florent.

En 1998 il a reçu le prix Gérard Philipe de la ville de Paris et en 2006 le prix du meilleur comédien du syndicat professionnel de la critique.
Cette année, il a mis en scène et joué avec Audrey Tautou au Théâtre de la Madeleine, MAISON DE POUPEE d'Henrik Ibsen, il joue également au Théâtre du Rond- Point, L'IMPARDONNABLE REVUE PATHETIQUE ET DEGRADANTE DE MONSIEUR FAU, mise en scène d' Emmanuel Daumas.



     
     
SUR SCÈNE
     
JULIE DEPARDIEU

 

 

 

JULIE DEPARDIEU


Tout en suivant des études de philosophie, Julie Depardieu multiplie les stages dans le milieu du cinéma mais par la voie de l'ombre, celle du maquillage, de la régie ou encore de la décoration.

En 1998 Danièle Dubroux lui offre un premier grand rôle dans L'EXAMEN DE MINUIT et c'est là que débute sa carrière d'actrice.
Dès lors, elle intègre parfaitement le paysage du cinéma français en explorant les multiples facettes de sa personnalité et en travaillant avec des réalisateurs aussi différents qu'Olivier Assayas (LES DESTINEES SENTIMENTALES), Laëtitia Masson (LOVE ME), Cédric Klapisch (PEUT-ETRE), Jean-Pierre Jeunet (UN LONG DIMANCHE DE FIANÇAILLES), Yann Moix (PODIUM), André Téchiné (LES TEMOINS) ou Claude Miller (LA PETITE LILLI ; UN SECRET).

En 2004, elle marque les esprits de la cérémonie des César en décrochant à la fois
le prix du Meilleur espoir et celui du Meilleur second rôle féminins pour son rôle d'amoureuse transie dans LA PETITE LILI de Claude Miller.

En 2008, elle retrouve le réalisateur et décroche son troisième César, celui de la Meilleure actrice dans un second rôle, pour UN SECRET.
La figure familière et attachante qu'incarne Julie Depardieu fait d'elle l'une des comédiennes favorites du jeune cinéma français.
Elle sait alterner avec brio les tournages, les prestations théâtrales et télévisuelles, offrant à chaque occasion un nouvel échantillon de son talent.
Liés par leurs passions communes, notamment pour l'opéra, Julie Depardieu et Michel Fau, bien que se connaissant depuis des années, vont pour la première fois travailler ensemble pour NONO, de Sacha Guitry.