Extraits de presse
  Conditions techniques
Une Lecture Francaise
Une Lecture Francaise
 
DISTRIBUTION
PARISIENNE


Auteur :
Frédéric Beigbeder


Avec :
Frédéric Beigbeder


Production :
Scène Indépendante Contemporaine
(Sic)




 

Auteur : Frédéric Beigbeder


NOTE D'INTENTION

En août 2009, j'ai publié "Un roman français". C'est l'histoire d'un type qu'on enferme dans une cellule un soir de fête, et qui tente de s'évader en remontant dans son enfance. Et le type, c'est moi. Mais bon, au-delà de ma personne (sujet déjà ô combien passionnant), c'est un peu le portrait d'une certaine bourgeoisie, d'une époque où les familles ont implosé. Ca parle du Pays basque, de la guerre, de la garde à vue, et des ricochets sur l'océan à marée basse. Il y a des pages drôles, d'autres qui foutent vraiment le cafard. Je ne sais pas si c'est mon meilleur livre mais il paraît que c'est le plus sincère. Je crois qu'aucune histoire n'a d'intérêt en elle-même, mais que c'est plutôt la façon de raconter qui émeut, ou plutôt l'état dans lequel était l'auteur au moment où il l'a écrite. Les textes que j'aime ont tous en commun de me faire sentir un être humain qui se confie, tranquillement ou hystériquement, peu importe, l'essentiel étant d'entendre sa voix qui tremble ou se gausse.
Quand Jean-Michel Ribes m'a proposé de lire ce texte au Rond-Point, j'ai eu une trouille bleue : déjà qu'une lecture a quelque chose d'effrayant, si en plus l'auteur parle de lui, de sa mère, de son frère, de son père, de sa fille...
Ce serait tout de même vexant si toute la salle dormait.
Le 21 septembre 2009, j'ai eu 44 ans et c'est ce soir-là que j'ai lu, en pleurant et riant, devant une salle comble, des extraits choisis de ce livre. Pour que le public ne s'ennuie pas, j'avais ajouté des musiques (Al Stewart, Nancy Sinatra...) qui ponctuaient la lecture au moment où le texte les évoquait. On a projeté aussi sur un grand écran des photos d'enfance, une aquarelle, une émission des frères Bogdanoff où je suis passé à 13 ans, le générique d'"Amicalement Vôtre" (ayons au passage, une pensée émue pour Tony Curtis) et même une carte géographique de Guéthary, pour bien montrer où mon papa a dragué ma maman. Je ne veux pas me vanter, mais je crois que les gens ont passé un moment assez spécial. Un gars qui raconte toute sa vie, avec les images qui défilent et les chansons qui rappellent des souvenirs... Forcément, c'est risqué, on se dit "il va nous faire sa psychanalyse ou quoi ?" mais ça touche précisément parce que c'est risqué. C'est pour cela que j'admire tellement ceux qui ont osé faire ça avant moi : Caubère, Maiwenn, Luchini dans son avant-dernier spectacle, ou David Sedaris aux Etats-Unis. J'aime aussi énormément ce qu'Edouard Baer a monté autour d'"Un Pedigree" de Patrick Modiano. J'ai l'impression que cette idée est très belle, d'essayer de résumer une vie sur une scène, en une heure vingt. D'ailleurs je me demande à quoi d'autre servirait la vie si personne ne s'en souvenait jamais ?

Frédéric Beigbeder




 

 

Auteur & sur scène
Frédéric Beigbeder
 


Frédéric Beigbeder


Frédéric Beigbeder (né le 21 septembre 1965 à Neuilly-sur-Seine) est un écrivain et critique littéraire français.
Il a obtenu en 2003 le Prix Interallié pour WINDOWS ON THE WORLD et en 2009, le Prix Renaudot pour son livre UN ROMAN FRANÇAIS

Romans
1990 : Mémoire d'un jeune homme dérangé, Table Ronde
1994 : Vacances dans le coma, Grasset
1997 : L'amour dure trois ans, Grasset
2000 : 99 francs (14,99 euros), Grasset
2003 : Windows on the World, Grasset,
prix Interallié
2005 : L'Égoïste romantique, Grasset
2007 : Au secours pardon, Grasset
2009 : Un roman français, Grasset,
prix Renaudot
2011 : Premier bilan après l'Apocalypse, Grasset

Nouvelle
1999 : Nouvelles sous ecstasy, Gallimard

Essai
2001 : Dernier inventaire avant liquidation, Grasset

Entretien
2004 : Je crois moi non plus : Dialogue entre un évêque et un mécréant, avec Jean-Michel di Falco, Calmann-Lévy.

Bandes dessinées
2002 : Rester Normal, Dargaud
2004 : Rester Normal à Saint-Tropez, Dargaud

Cinéma
Frédéric Beigbeder est le co-auteur avec Jean-Marie Périer de L'ATTRAPE-SALINGER, documentaire sur J. D. Salinger. Il joue son propre rôle dans LES RUSES DE FREDERIC (2007), moyen-métrage de Louis Skorecki et fait également des apparitions dans Les Infortunes de la beauté de John Lvoff, qu'il co-scénarise, dans COMME T'Y ES BELLE ! de Lisa Azuelos, TU VAS RIRE, MAIS JE TE QUITTE de Philippe Harel et LA PERSONNE AUX DEUX PERSONNES de Nicolas & Bruno, ainsi que dans le film pornographique LA FILLE DU BATELIER de Patrice Cabanel.
Il apparaît à plusieurs reprises dans 99 FRANCS, l'adaptation cinématographique du livre.