Image Pièces Fauteuils de théâtre
   
 
   
   
Affiche pièce L'Avare
  L'AVARE
 
  Distribution
 
 
Auteur :
Mise en scène :
Molière
Jean-Louis Martinelli
Avec : Jacques Weber - Harpagon
Alban Guyon -
Cléante
Marion Harlez Citti -
Mariane
Rémi Bichet -
Valère
Christine Citti -
Frosine
Jacques Verzier -
La Flèche
Sophie Rodrigues -
Elise
Vincent Debost -
Maître Jacques
Azize Kabouche -
Anselme
Paul Minthe -
le commissaire


  Production Scène Indépendante Contemporaine (Sic)
Théâtre Montansier - Versailles


  AUTEUR : Molière
 
 
 

Note d'Intention
Depuis des lustres Harpagon accumule, retient, épargne, amasse.
Au-delà de la raison il préserve ses biens et n'a de cesse d'en mettre « sous le tapis ».
La vitalité des plus jeunes, guidés par la dépense vestimentaire et sexuelle notamment, le menace.

Il convient de déjouer leur plan et Harpagon en deviendra tour à tour rusé, féroce à force de vouloir tout maîtriser et ne rien lâcher. Ce bouffon paranoïaque manipulateur manipulé n'en sera pas pour autant antipathique ; tout son désespoir et sa noirceur en révèleront la tristesse d'un homme passé à côté de son existence.

L'énergie déployée à amasser aura finalement été celle qui aura creusé sa propre tombe. Entre le vieux et les jeunes que tout oppose : les valets, dont le jeu consistera à tirer le maximum de bénéfices de leur entremise. Ils tireront les ficelles de cette comédie humaine dont nous savons qu'un jour les jeunes joueront le rôle des vieux, les petits celui des grands, et qu'il y a fort à parier que l'histoire se reproduise.

Jean-Louis Martinelli

   
 
  PRESSE
 
 
FOUSDETHEATRE
 
Le fIGARO BLOG
 
LA TERRASSE




 
 
 
  AUTEUR
 
 

Molière AuteurMolière

1622 : Jean-Baptiste Poquelin naît le 15 janvier à Paris, fils de Jean Poquelin et de Marie Cressé appartenant tous deux à des familles de marchands tapissiers

1632-33 : Mort de sa mère. Remariage de son père avec Catherine Fleurette, fille de marchand

1635 : Etudes secondaires au collège de Clermont chez les jésuites

1640 : Etudes de droit couronnées par le titre d’avocat

1643 : Renonce à la charge paternelle de tapissier. L’Illustre Théâtre, une association avec Madeleine Béjart en particulier s’installe au Jeu de Paume des Métayers

1644 : Prend le pseudonyme de Molière et la direction de la troupe

1645 : Endetté, il est emprisonné quelques jours au Châtelet. C’en est fini de l’Illustre Théâtre

1646-52 : Molière rejoint la troupe de Ch. Du Fresne et parcourt la province

1653-55 : Il devient le véritable chef de troupe sous l’œil bienveillant du prince de Conti, gouverneur du Languedoc, qui la pensionne. À Lyon, Molière fait représenter sa première comédie, L’Étourdi.

1656 : Création du Dépit amoureux à Béziers

1657 : La troupe séjourne à Lyon, puis à Dijon. Le prince de Conti, converti, retire son patronage à la troupe avant de devenir un adversaire acharné

1658 : Arrivée à Paris, la troupe se met sous la protection de Monsieur, frère du roi. Le roi accorde à Molière la salle du Petit-Bourbon, en alternance avec les Italiens

1659 : Première triomphale des Précieuses ridicules 1660 : Création de Sganarelle ou le Cocu imaginaire. La troupe obtient la salle du Palais-Royal

1661 : Débuts au Palais-Royal avec Dom Garcie de Navarre, un échec compensé par le succès de L’École des maris puis, sur une commande de Fouquet, Les Fâcheux à Vaux-le-Vicomte

1662 : Mariage avec Armande Béjart. Premier séjour de la troupe à la cour. L’École des femmes

1663 : Première de La Critique de L’École des femmes. Une pension de 1000 livres est accordée à Molière. Il publie son Remerciement au Roi. Première de L’Impromptu de Versailles

1664 :
Naissance de Louis, premier enfant de Molière qui ne survivra que dix mois. Première représentation du Mariage forcé au Louvre. Début de l’affaire du Tartuffe : la confrérie du Saint-Sacrement cherche déjà à faire interdire la pièce avant même son achèvement

1665 : Création de Dom Juan ou le festin de pierre. Le roi lui accorde une pension de 6000 livres ainsi que le titre de "Troupe du Roi" . Naissance de son second enfant, Esprit Madeleine. Création de L’Amour Médecin à Versailles

1666 :
Molière tombe gravement malade. Création du Misanthrope le 4 juin au Palais-Royal, accueil mitigé (34 représentations). Succès du Médecin malgré lui

1668 :
Première et succès d’Amphitryon. A Versailles, George Dandin connaît un accueil médiocre. Echec, au Palais-Royal, de L’Avare

1669 :
Représentation du Tartuffe dans sa version définitive. Mort du père de Molière. Création de Monsieur de Pourceaugnac à Chambord

1670 :
Première du Bourgeois gentilhomme à Chambord

1671 :
Première de Psyché aux Tuileries devant le roi, puis des Fourberies de Scapin. Création de La Comtesse d’Escarbagnas à Saint-Germain

1672 :
Mort de Madeleine Béjart. Première des Femmes savantes au Palais-Royal avec grand succès. Naissance de Pierre-Jean-Baptiste-Armand Poquelin, son troisième enfant, qui vivra à peine un mois

1673 : Première du Malade imaginaire au Palais-Royal. Lors de la 4e représentation, Molière, pris de convulsions, meurt dans la nuit du 17 février. Son corps sera inhumé dans le cimetière Saint-Joseph qui dépend de Saint-Eustache

1680 : Par ordre du roi, la troupe fusionne avec celle de l’Hôtel de Bourgogne ; c’est la Comédie Française, « La Maison de Molière ».

 
  MISE EN SCÈNE
 
   
 
Jean-Louis Martinelli Mise en scène

Jean-Louis Martinelli

Artiste prolifique issu de la décentralisation, Jean-Louis Martinelli a dirigé plusieurs grandes institutions en France.
Lyonnais d'origine, le jeune homme fonde sa propre compagnie qu'il baptise le Théâtre du Réfectoire en 1977. Inspiré par des auteurs tels que Pasolini et Brecht, le metteur en scène monte un spectacle par an jusqu'en 1985. Il accède à la notoriété en devenant directeur du Théâtre de Lyon en 1987.

Constant dans son processus de création, l'artiste monte sept spectacles en l'espace de sept ans à la direction de la salle lyonnaise.
En 1993, Martinelli passe la vitesse supérieure en dirigeant une structure d'Etat : le Théâtre national de Strasbourg. Il restera au TNS jusqu'en 2000.

Inspiré par les problématiques sociales en milieu difficile, le metteur en scène se voit proposer la direction du théâtre des Amandiers de Nanterre.
Un poste qu'il accepte en 2002. Là, il s'attache à créer des spectacles exigeants tout en prenant garde d'accueillir un public qui n'a pas l'habitude de fréquenter les théâtres. Il monte des textes parfois très engagés, comme Les Fiancés de Loches.

Du classique au contemporain en passant par l'antiquité, Jean-Louis Martinelli explore avec une même énergie des textes de Racine, Koltès ou encore Sophocle.

 
  SUR SCÈNE
 
 
     
Jacques Weber   Jacques Weber

Théâtre (Entre autres)
2013
  LA DAME DE LA MER - Jean-Romain VESPERINI Théâtre Montparnasse
LE PRIX MARTIN - Peter STEIN Théâtre de l'Odéon
     
2011-12
2008 -06

  ECLATS DE VIE Tournée France
SOLNESS LE CONSTRUCTEUR (Henrik IBSEN) - Hans-Peter CLOOS - Théâtre Hébertot
SEUL EN SCENE
CESAR, FANNY, MARIUS - Francis HUSTER - Théâtre Marigny
SACRE NOM DE DIEU - Loïc CORBERY
CYRANO - Andre SERRE Adap. Christine WEBER Gaîté Montparnasse
2006-07
2004
2003
  LOVE LETTERS (A.R. GURNEY ) - Sandrine DUMAS Tournée
L'EVANGILE SELON PILATE (Eric-Emmanuel SCHMITT ) - Christophe LIDON Théâtre Montparnasse
JACQUES WEBER RACONTE...MONSIEUR MOLIÈRE - Jacques WEBER Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
2002
2001
  LE LIMIER (Anthony SHAFFER) - Didier LONG - Théâtre de la Madeleine
SEUL EN SCENE Théâtre de la Gaîté Montparnasse
ROMAN DE MONSIEUR DE MOLIERE (Lecture dans le cadre de "Paris en 20 lieux)
2000
1999
  LA VIE DE GALILEE (Bertold BRECHT ) - Jacques LASSALLE - Théâtre de la Colline
LA CONTROVERSE DE VALLADOLID (Jean-Claude CARRIERE ) - Jacques LASSALLE
Théâtre de l'Atelier

1998
1997-98
1996
  UNE JOURNEE PARTICULIERE (Ettore SCOLA ) Théâtre de la Porte Saint Martin
GUSTAVE ET EUGENE (Gustave FLAUBERT ) - Arnaud BEDOUET - Théâtre Hébertot
LA TOUR DE NESLE (D'après DUMAS ) - Roger PLANCHON - Théâtre de Nice,
Théâtre National Populaire Villeurbanne
1994
1993
  LE TARTUFFE (MOLIERE) Théâtre de Nice, Théâtre Antoine et Tournée
LA MEGERE APPRIVOISEE (William SHAKESPEARE) - Jérôme SAVARY Théâtre National de Chaillot, Théâtre de Nice
1992
  L'ECOLE DES FEMMES (Reprise) Théâtre de Nice, Théâtre Hébertot
SEUL EN SCENE (Reprise) Théâtre de Nice, Théâtre de l'Olympia, Théâtre Renaud Barrault
1991
  L'ECOLE DES FEMMES (MOLIERE) - Jean-Luc BOUTTE Théâtre des Célestins, Lyon
MAMAN SABOULEUX ET 29° A L'OMBRE (Eugène LABICHE ) - Isabelle NANTY
SEUL EN SCENE - Jacques WEBER - Festival d'Anjou 1988
LE CHANT DU DEPART (Ivane DAOUDI ) - Jean-Pierre VINCENT
LE MISANTHROPE (MOLIERE ) - Jacques WEBER
NOCTURNES (Stéphane ZWEIG ) - Jacques WEBER
MONTE CRISTO (Reprise)
1987
  DON JUAN (MOLIERE ) - Francis HUSTER Théâtre Renaud Barrault
MONTE-CRISTO (Alexandre DUMAS ) - Jacques WEBER Théâtre de Nice, théâtre de la Villette
1985
  A VIF - Jacques WEBER
DEUX SUR LA BALANCOIRE (William GIBSON ) - Bernard MURAT - Théâtre de l'Atelier
1983
  LE REVE D'ALAMBERT (DIDEROT ) - Jacques KRAEMER
CYRANO DE BERGERAC (Edmond ROSTAND ) - Jérôme SAVARY
1980
  SPARTACUS (Bernard-Joseph SAURIN ) - Jacques WEBER
UNE JOURNEE PARTICULIERE (Ettore SCOLA ) - Françoise PETIT
DEUX HEURES SANS SAVOIR - Jacques WEBER
LES AMOURS DE JACQUES LE FATALISTE (DIDEROT ) - Francis HUSTER - Théâtre du 8ème Lyon
LE MARIAGE DE FIGARO (BEAUMARCHAIS) - Françoise PETIT Théâtre du 8ème, Lyon
1979
  LA MEGERE APPRIVOISEE (William SHAKESPEARE ) - Jacques WEBER - Théâtre du 8ème Lyon
Théâtre de Paris
1978
1977
  MAITRE PUNTILA ET SON VALET MATTI (Bertold BRECHT ) - Guy RETORE-Théâtre du 8ème, Lyon
COMME DANS LA VIE - Gérard OURY - Théâtre du Gymnase Marie Bell
LE NOUVEAU MONDE (Villiers de l'ISLE-ADAM ) - Jean-Louis BARRAULT - Théâtre d'Orsay
LA PUTAIN RESPECTUEUSE (Jean-Paul SARTRE ) - Jacques WEBER
1976
1975
  LE NEVEU DE RAMEAU (DIDEROT) - Jacques WEBER - Londres
CRIME ET CHATIMENT (D'après DOSTOÏEVSKI ) - Robert HOSSEIN
Théâtre de Paris Maison de la Culture/Créteil
1973
  LES FOURBERIES DE SCAPIN (MOLIERE) - Jacques WEBER Théâtre de Reims
JEAN-BAPTISTE POQUELIN - Jacques WEBER
1972
  LES BAS-FONDS (Maxime GORKI ) - Compagnie Dramatique de Robert HOSSEIN
Théâtre National de l'Odéon
1971
1970
  CRIME ET CHATIMENT (D'après DOSTOÏEVSKI ) - Compagnie Dramatique de Robert HOSSEIN Reims
TCHAO (M.G. SAUVAGEON ) - J.H. DUVAL
LA CONVENTION DE BELZEBIR (Marcel CARNE) - René DUPUY
   
 
Bouton haut de page  

(SIC) SCÈNE INDÉPENDANTE CONTEMPORAINE - 18 rue Jean-Baptiste Pigalle - 75009 PARIS
Tel : 01 42 66 32 42 - Fax : 01 40 15 90 80
Conception & réalisation Adragante : www.adragante.com