Image Pièces Fauteuils de théâtre
   
 
   
   
Affiche Le Malentendu
  LE MALENTENDU
 
  Distribution
 
 
Auteur :
Mise en scène :
Albert Camus
Olivier Desbordes
Avec : Francine Bergé - La Mère
Farida Rahouadj - Martha
Pauline Moulène - Maria
Éric Perez - Jan
Manuel Peskine - Le Vieux Domestique
Piano / Propositions et recherches musicales
Décors & Lumières :
Costumes :

Patrice Gouron
Jean-Michel Angays

   
   
Production Festival de Figeac avec le soutien de la DRAC Midi-Pyrénées, du Conseil régional de Midi-Pyrénées
et la Ville de Figeac. Remerciements à Catherine Camus pour sa confiance et sa collaboration amicale


  AUTEUR : Albert Camus
 
 

Note d'Intention
C'est à partir d'un fait divers dont il parle dans l'Étranger qu'Albert Camus tire Le Malentendu. C'est pour cette raison que j'ai souhaité travailler avec les acteurs sur une sorte de banalité quotidienne que nous avons reconstitué pour le décor : une salle d'auberge avec ses tables, ses quelques objets du quotidien, ses musiques en forme de rengaines mélancoliques.

Un lieu sans personnalité qui semble suspendu dans le temps comme ces cafés de province. Seule une gravure au mur ouvre un espace au « rêve ». Le premier acte expose la situation : les éléments d'un malentendu.
Au deuxième acte les personnages basculent dans l'acte criminel et transforment le fait divers en tragédie. C'est dans ce sens que j'ai choisi une chambre étroite qui fait référence à la tragédie antique qui était joué en ligne sur un espace sans profondeur, comme on le voit dans les théâtres antiques.

Le jeu très « réaliste » de la première partie se transforme petit à petit en une exaltation tragique.
C'est ce basculement dans une sorte de rêve enfantin pour Martha, dans de la mélancolie de l'enfance pour Jan, que je souhaite exprimer avec le mur du décor qui bascule sur un fond d'étoiles. La réalité du premier acte se transforme en un lieu irréel, le lieu des rêves et du sacrifice.

Par la suite, l'espace ayant basculé dans l'absence d'humanité, il devient une sorte de ruine, une allégorie de ce que trouve Maria en revenant : un vide, un manque de vie, une tombe ou un espace d'absence de raison.
Cela permet de poursuivre un cheminement où l'absence de parole, où l'absence de nom, conduit dans un espace mental absurde et des situations tragiques.
Pièce sombre et tragique, le Malentendu est aussi une pièce sur les rêves : rêves de soleil pour Martha, rêve de reconnaissance pour Jan, rêve de repos pour la mère. L'empêchement c'est l'absence de parole qui génère des malentendus.

Ne pas se nommer, ne pas dire qui l'on est, ne pas communiquer avec les autres, sèment la discorde et le drame : c'est en cela que le Malentendu est une fable solaire qui fait partie de l'œuvre « absurde » d'Albert Camus mais qui préfigure le troisième chapitre de son projet littéraire et philosophique : l'amour de l'humain.

Olivier Desbordes

   
 
  AUTEUR
 
 

Albert Camus AuteurAlbert Camus (1913-1960)

Albert Camus est né en 1913, à Mondovi, en Algérie. Son père, simple ouvrier agricole, meurt en 1914, lors de la Bataille de la Marne. C'est à Alger, dans le quartier populaire de Belcourt, qu'Albert Camus passe son enfance et son adolescence, sous le double signe, qu'il n'oubliera jamais, de la pauvreté et de l'éclat du soleil méditerranéen. Boursier au lycée Bugeaud, Camus va découvrir la philosophie grâce à son professeur Jean Grenier, qui deviendra son maître et son ami. Après le bac, il commence des études de philosophie qui le mèneront, malgré la maladie, jusqu'à la licence. Il fonde le théâtre du travail et écrit avec trois amis, sa première pièce la Révolte dans les Asturies qui sera interdite (mais éditée à Alger, en 1936).

Journaliste au quotidien du Parti Communiste et à Alger-Républicain (1938) , il se marie en 1940 et milite pendant la seconde guerre mondiale dans un mouvement de résistance.

En 1942, Gallimard accepte de publier L'Etranger et le Mythe de Sisyphe. En lisant le manuscrit de L'Etranger, Jean Paulhan et les membres du comité de lecture de Gallimard ont pressenti la naissance d'un grand écrivain.
Avec l'Etranger, Albert Camus accède à la célébrité. La critique salue en Meusault, personnage central de l'Etranger, un "héros de notre temps".

En 1943, Camus rencontre Sartre. Puis il travaille comme journaliste à Combat qui est diffusé clandestinement et devient lecteur chez Gallimard. Il refuse l'étiquette d'existentialiste qu'on lui prête. En 1951, il défend dans un nouvel essai, L'Homme révolté, une conception très personnelle de la lutte sociale et politique. Lorsque surviennent les événements d'Algérie, Albert Camus hésite entre l'attachement à sa terre natale et la légitimité des revendications algériennes : il s'enferme dans le silence.

En 1956, il publie la Chute , œuvre pessimiste et déroutante. Le ton y est amer et révèle un scepticisme ironique

Prix Nobel l'année suivante, à 44 ans, il devient un modèle pour toute une génération qui admire cet humaniste conciliant la pensée sans complaisance et l'action généreuse.

Albert Camus est mort en 1960, sur une route de l'Yonne, dans un accident de voiture, aux côtés de son ami Michel Gallimard, neveu de Gaston Gallimard.
Ce 4 janvier 1960, à 13H55, la voiture dans laquelle il se trouvait, s'est écrasée contre un arbre.
On retrouva dans le véhicule le manuscrit inachevé du Premier Homme, un récit autobiographique sur lequel il travaillait.

 
  MISE EN SCÈNE
 
Olivier Desbordes Mise en scèneOlivier Desbordes

Licencié de littérature française, Olivier Desbordes suit une formation d'art dramatique au cours Simon et à Nanterre où il obtient une licence de littérature comparée. Il réalise un long métrage Requiem à l'Aube, sorti à Paris en 1976. Ensuite, au Palace jusqu'en 1984, il met en scène et participe à des spectacles avec Tina Turner, Grace Jones ainsi que des performances pour Lagerfeld, Dior, Paco Rabanne et réalise des créations audiovisuelles pour Maurice Béjart.

En 1981, il crée le Festival de Saint-Céré et en assure depuis la direction artistique ou il invite des metteurs en scène comme Jean Luc Boutté ou Ariel Garcia Valdès.

En 1985, il crée Opéra Eclaté, structure de décentralisation lyrique qui, en 20 ans, a donné plus de mille représentations en France, en Espagne et au Maroc. Il collabore avec l'Opéra de Québec, les Opéras de Nantes, Massy et Besançon avec des mises en scène : Tosca , Le Roi Malgré lui avec Nathalie Dessay. Entre 1996 et 1998, il a été Conseiller artistique à la programmation lyrique de l'Opéra de Massy et y participe à la programmation et à la création des opéras. En hiver 1998-99, Opéra Éclaté reçoit du Ministère de la Culture le label de « Compagnie Nationale de Théâtre Lyrique et Musical ».

En décembre 1999, Olivier Desbordes crée en France, à l'Opéra de Massy, Le Lac d'Argent , conte musical de Kurt Weill sur un livret de Georg Kaiser, précédant une tournée nationale avec Michel Fau, Francine Bergé et Eric Perez. Il a créé en avril 2001 à l'Institut Français de Marrakech le spectacle Une Carmen Arabo-Andalouse qui sera joué plus de deux cent fois au Maroc et en Tunisie. En 2003, L'Opéra de Quat'Sous au Théâtre Silvia Monfort à Paris et au Grand Théâtre de Dijon.

De 2002 à la saison 2007/2008, il a dirigé la programmation du « duodijon ». Parmi ses dernières mises en scène pour le duodijon : Le Brave Soldat Schweik opéra rare de Robert Kurka.

En novembre 2007, il crée Le Roi Carotte d'Offenbach. En 2009, il signe la création du spectacle Berlin années 20 ! , une revue de 1925 en 24 tableaux de Mischa Spoliansky et Marcellus Schiffer sur les grands magasins, ainsi que « Les Nouvelles du Jour » d'Hindemith (création en France). Il a mis en scène à Fribourg Madame Butterfly à l'hiver 2011.

Depuis 2011, il a repris avec Michel Fau les destinées du festival de Théâtre de Figeac, où il a mis en scène en 2012 Lost in the Stars de Kurt Weill et Maxwell Anderson qui tourne cet hiver en France. Il a l'ambition avec Michel Fau de faire du festival de Figeac un festival de création autour de textes importants, et de grandes figures du théâtre. Il met en scène le Malentendu d'Albert Camus pour le Festival de Figeac 2013 avec Francine Bergé, Prix d'honneur du Jury des Palmarès du Théâtre 2013 et Farida Rahouadj entre autres.

 
  SUR SCÈNE
 
 

Farida Rahouadj Farida Rahouadj

Au Théâtre

Hécube - Bernard Sobel
Um Kulthum, Tu es ma Vie Hédi Tillette De Clermont Tonnerre
J'aurais Voulu Etre Egyptien - Jean-Louis Martinelli - Théâtre des Amandiers à Nanterre et tournée
Phèdre - Jacques Weber
Les Côtelettes - Bernard Murat
Les Reprouves de Enzo Corman (Musique de J.M Padovani)
Billy The Kid - Frank Hoffmann de Michael Ondaatje - Théâtre de la Colline
Mines De Rien de Rachid Boudjedra
La Métaphore à Lille Nora - Claudia Stavisky de Elfried Jelinek - Théâtre de La Colline
Tableaux De Service - Serge Hureau - Casino De Paris
Princesse - Jean-Pierre Vincent de Fatima Gallaire
Prométhée Enchainé - Adel Akim de Eschyle
Le Salon - Dominique Durvin de Dominique Durvin
Hécube - Bernard Sobel de Euripide
La Ville Blanche - Françoise Chatot et Pierre Santini de Serge Ganzl
Ce Soir On Improvise - Lucian Pintilie de Pirandello
Oberon - Jean-Claude Fall de Weber
Lucrece Borgia - Antoine Vitez de Victor Hugo
Les Paravents - Patrice Chéreau de Jean Genet

Au Cinéma

2012
2008
2007

  Né Quelque Part - Mohamed Hamidi, Le Bruit Des Glaçons - Bertrand Blier
Qu'un Seul Tienne Et Les Autres Suivront... - Léa Fehner Bambou - Didier Bourdon
Musée Haut, Musée Bas - Jean-Michel Ribes Combien Tu M'aimes ?
Les Côtelettes - Bertrand Blier
1999
1998
  Rien A Faire - Marion Vernoux
1998 : Vivre Au Paradis - Bourlem Guerdjou Paparazzi - Alain Berberian
Les Amoureux - Catherine Corsini
La Nuit Sacrée - Nicolas Klotz
Malika, Un Peu Trop - Agnès De Sacy
La Fille De L'air - Maroun Bagdadi
Rue Du Bac - Gabriel Aghion
Lucky Ravi - Vincent Lombard


Francine Bergé Francine Bergé

Issue d'une famille d'artistes, elle suit toute jeune des cours de danse classique, puis ceux d'art dramatique, se passionne pour le théâtre et entreprend une carrière de comédienne. Elle entre au Conservatoire et obtient un premier prix de tragédie. Elle intègre la Comédie-Française, mais la quitte un an plus tard. Elle entreprend des tournées, où elle est à l'affiche de nombreuses œuvres classiques. Elle débute au cinéma en 1963 dans Les Abysses de Nikos Papatakis.

Au cinéma, en autres
Monsieur Klein - Joseph Losey
Sauvage Innocence - Philippe Garrel
Catherine, il suffit d'un amour - Bernard Borderie
Benjamin ou Les Mémoires d'un Puceau - Michel Deville
La Religieuse - Jacques Rivette
La Ronde - Roger Vadim
Judex - Georges Franju
Les Rivières Pourpres - Matthieu Kassovitz
Une histoire simple - Claude Sautet

Au Théâtre (sélection)

Le Cri - Giorgio Barberio Corsetti
Le Lac d'argent - Olivier Desbordes
Richard III - Roger Planchon
Bajazet - Jacques Rivette
La Marquise d'O - Lukas Hemleb
Le Soulier de Satin - Jean-Louis Barrault
Holderlin - Marcel Marechal
Bérénice - Anne Delbee
Phèdre - Anne Delbee
Moby Dick - Alain Francon
Hôtel du Lac - Andréas Voutsinas
Phèdre - Antoine Bourseiller
Le Malentendu - Michel Vitold


Elle vient de recevoir le Prix d'honneur du Jury des Palmarès du Théâtre 2013

Pauline Moulène Pauline Moulène

Théâtre


2012
2011
2010
2009

  Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos mise en scène John Malkovich
Juste la fin du monde - mise en scène J-L Lagarce - de Samuel Theis Prix du Théâtre13
La folie d'Héraclès d'Euripide - mise en scène Christophe Perton Vieux Colombier - Comédie Française,
Le procès de Bill Clinton de Lancelot Hamelin - mise en scène Christophe Perton, Roberto Zucco de B.M. Koltès mise en scène Christophe Perton
2008
  Rien d'Humain de Marie N'Diaye
L'Annonce faite à Marie de Paul Claudel
Portraits Israël-Palestine - mise en scène Pauline Sales (TEP, tournée)
Par les villages - mise en scène Peter Handke d'Olivier Werner
2007
  Des couteaux dans les poules - mise en scène David Harrower d'Olivier Maurin
Dom Juan de Molière
Hop là nous vivons d'Ernst Toller (TNP, Théâtre des Abbesses, tournée)
2006
  La comédie des passions d'après Shakespeare, Garcia Lorca, Pasolini, Fo - mise en scène JL Hourdin
Tant que le ciel est vide d'après Sénèque et Euripide - mise en scène Philippe Delaigue
2005
  Cartel 2 - mise en scène Michel Raskine et Philippe Delaigue, CDN de Valence
L'enfant froid de Marius von Mayenburg - mise en scène de Christophe Perton (Rond Point, tournée)
2004
  L'Infusion de Pauline Sales - mise en scène de Richard Brunel (Rond Point, tournée)
La Saga des habitants du Val de Moldavie de Marion Aubert - mise en scène Philippe Delaigue
Douleur au membre fantôme d'Annie Zadek - mise en scène Christophe Perton
2003
  Andromaque de Racine - mise en scène Philppe Delaigue (CDN de Valence, TNP, tournée)
Bérénice de Racine - mise en scène Philippe Delaigue (CDN de Valence, TNP, tournée)
La Cantate à trois voix de Paul Claudel - mise en scène Joseph Fioramente
Préparatifs pour l'immortalité de Peter Handke - mise en scène Christophe Perton - Ensatt
Utopie d'après Aristophane - mise en scène Christian Schiaretti
La Cerisaie d'Anton Tchekhov - mise en scène Sergei Golomazov - Ensatt
     

Longs Métrages

2011
2009

  A sec de Gregory Magne et Stéphane Viard
The man I love de Christophe Perton

 
Bouton haut de page  

(SIC) SCÈNE INDÉPENDANTE CONTEMPORAINE - 18 rue Jean-Baptiste Pigalle - 75009 PARIS
Tel : 01 42 66 32 42 - Fax : 01 40 15 90 80
Conception & réalisation Adragante : www.adragante.com