Image Pièces Fauteuils de théâtre
   
 
   
   
Affiche pièce Marilyn, intime
SAISON 2015 - 2016
  Marilyn, intime
 
  Distribution Parisienne
 
 
Auteur :
Claire Borotra
Adaptation théâtrale : Didier Goupil
Mise en scène : Sally Micaleff
Avec : Claire Borotra
Scénographie : Laura Léonard
Son : François Peyrony
Lumières : Jean-Philippe Viguié
Costumes : Juliette Chaneau, Séverine Thiébault
Maquillage : Michèle Tassi
Coiffure : Pascal Ferrero
   
Production Clear Productions / Claire Borotra, coproduction CINÉFRANCE 1888, Production exécutive Chauffe Marcel, diffusion Scène Indépendante Contemporaine (SIC)
 
Période de tournée : Février - Mars - Avril 2016


  Auteur Claire Borotra
 

NOTE D’INTENTION

Comédienne, productrice, scénariste et romancière, star de la télévision, Claire Borotra imagine par fragments les carnets intimes de Marilyn Monroe. Elle livre un portrait de femme simple et tourmentée, une étoile en proie à ses démons.

Marilyn Monroe hante encore nos mémoires. Sa beauté, son sourire, sa lumière, son sex-appeal, sa mort brutale.
Mais derrière l’icône forgée par les studios hollywoodiens se débat une femme seule dans un monde d’hommes. Une femme fragile, sensible, intelligente, qui connaît déjà l’issue du combat. Une femme qui se bat contre elle-même, pour surmonter sa peur, oublier ses souffrances.
Dans ces textes, ces confidences imaginaires, elle livre à la page blanche ses pensées les plus intimes, les plus insolentes, de son goût des hommes à celui des plateaux de cinéma, de ses failles à ses joies, ses espoirs, ses défaites.
Elle cherche désespérément un regard, celui de sa mère qui l’a abandonnée, celui de son père dont elle ne connaît pas l’identité. Elle cherche fébrile, anxieuse, dans le reflet de l’écran et dans les yeux des autres une image d’elle qu’elle pourrait aimer…
C’est finalement à sa mère qu’elle écrit tout au long de sa vie, de sa prime enfance jusqu’à la nuit de sa mort. C’est à « l’absente », la « folle », celle qui fût incapable de l’aimer…
Ces mots qu’elle a couché sur le papier et qu’elle a veillé à ce qu’on ne trouve jamais. Ces maux dont elle a si peu parlé, par pudeur, mais qui la détruisaient.
On y découvre une Marilyn tourmentée, passionnée, pleine de doutes, intense, incapable de vivre dans ce monde qu’elle ne comprend pas, et pourtant tellement vivante. En un mot : une femme.


VIDÉO
 
 
 
   
  PRESSE
 
 
TeleramaSortir
 
ScèneWeb
   
Froggy's delight
   




 
 
 
  Auteur & sur scène
 
   
 

Claire BorotraClaire Borotra


Née en 1973, Claire Borotra se forme au Conservatoire d’art dramatique de Versailles avec Danielle Dubreuil. Elle débute en 1993 avec José Valverde qui la met en scène dans Dialogue avec une jeune fille morte de Jacques Hivers d’après Gilbert Cesbron.
Elle joue notamment dans Rêver peut-être de Jean-Claude Grumberg au Théâtre du Rond-Point sous la direction de Jean-Michel Ribes, dans Le Radeau de la Méduse de Roger Planchon, mise en scène de l’auteur, Dérapage d’après Arthur Miller mise en scène Jérôme Savary, Huis clos de Jean-Paul Sartre mise en scène Robert Hossein ou S’agite et se pavane d’après Ingmar Bergman mise en scène Roger Planchon.

Comédienne, présentatrice, productrice ou scénariste, elle multiplie les activités et élargit son champ d’action jusqu’à l’écriture de romans.

Au cinéma elle tourne dans Messieurs les enfants de Pierre Boutron, Lautrec de Roger Planchon, elle joue également dans Big city de Djamel Benselah et Le Quatrième Morceau de la femme coupée en trois de Laure Marsac.

Elle joue dans de nombreux téléfilms, dont la saga Le Bleu de l’océan dont elle incarne l’héroïne, L’Enfant du secret, ou encore Disparus.

En 2013, elle est invitée par Anne Rotenberg au Festival de la Correspondance de Grignan pour lequel elle imagine les carnets intimes de Marilyn Monroe.

   
 
  Mise en scène
 
   
 

Sally Micaleff

Sally Micaleff est comédienne, scénariste, adaptatrice, et metteure en scène. Après le conservatoire régional de Nice et les workshops de Jack Waltzer de l’Actors Studio, elle intègre la compagnie (bilingue) Robert Cordier — au passage elle ramasse le prix étudiant du théâtre comme meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans Savage Love de Sam Shepard — avant de fonder, avec Philippe Peyran Lacroix, sa propre compagnie subventionnée Le Clash Théâtre. Pour le Festival de la Correspondance de Grignan elle créé en collaboration avec Philippe Peyran Lacroix, des feuilletons théâtraux comme Mille femmes blanches de Jim Fergus, Maman je veux pas être empereur de Françoise Xenakis, Se Souvenir de Sebain de Anne-Marie Langlois, dans lesquels elle joue.

En parallèle de son métier de comédienne, elle devient adaptatrice d’anglais au français de pièces de théâtre, puis metteure en scène. Avec La Vie privée d’Adam et Ève, présentée au Studio-Théâtre de la Comédie Française, elle est sélectionnée pour Les Îles flottantes au Théâtre du Chaudron de la Cartoucherie de Vincennes, festival qui révèle le travail de dix metteures en scène femmes. Elle collabore avec la comique Claire Gérard et met en scène son one-woman show Blonde mais pas trop qui remporte de nombreux prix de festivals d’humour.

Au théâtre et dans différents festivals, elle met en scène, entre autres, Marie-José Nat dans Sand et Manceau, le dernier amour, Bérénice Bejo dans Un été à Lesmona, Fanny Cottencon dans Fragments d’Elle(s), Cécile Cassel dans Marie Barskhirtseff, l’étoile filante, Clémentine Célarié dans Ce voyage nous l’appelions amour, Romane Bohringer dans In Alta Solitudine, Xavier Gallais dans Proust

Elle a adapté entre autres Cannibal de Robert Crowe et Robert Zajdlic qu’elle a mis en scène au festival « Théâtre au public » puis repris en tournée ; Les désirs sauvages de mon mari m’ont presque rendue folle de John Tobias, mis en scène par Éric Civanyan au Théâtre de la Michodière ; Manucure à la tronçonneuse de Thomas Kett, mis en scène par Philippe Peyran Lacroix à la Comédie de Paris et The Smell of The kill de Michele Lowe, en création en septembre prochain au Théâtre La Pépinière Opéra.

En tant que scénariste et script-doctor, elle a été formée à la FEMIS et à suivi le workshop de John Truby. Elle a collaboré avec des producteurs cinéma comme Thomas Langman (La Petite Reine), Laurent Zeitoun (Script Associés), Thierry Ardisson (Ardimages), Studio Canal et des réalisateurs comme Frédéric Graziani, Vincent Garenq, Alain Guesnier. Elle est lauréate du Prix Charles Spaak (prix européen) pour son scénario Fides Sola. Avec son scénario La Vie en moi elle a été sélectionnée pour l’Atelier Franco-Britannique présidé par Stephen Frears et qui se déroule dans le cadre du Festival du Film Franco-Britannique de Dinard.
Elle est directrice artistique des « Soirées Auteurs au Féminin » de Gargilesse et co-fondatrice du cours Peyran Lacroix.

   
 

   
Bouton haut de page  

(SIC) SCÈNE INDÉPENDANTE CONTEMPORAINE - 18 rue Jean-Baptiste Pigalle - 75009 PARIS
Tel : 01 42 66 32 42 - Fax : 01 40 15 90 80
Conception & réalisation Adragante : www.adragante.com