Image Pièces Fauteuils de théâtre
   
 
   
   
Affiche pièce Un amour qui ne finit pas
SAISON 2015 - 2016
  Un amour qui ne finit pas
 
  Distribution Parisienne
 
 
Auteur :
André Roussin
Mise en scène : Michel Fau
Avec : Léa Drucker, Pascale Arbillot, Pierre Cassignard, Michel Fau, Audrey Langle
Décors : Bernaud Fau
Costumes : David Belugou
Lumières : Joël Fabing
Maquillage : Pascale Fau
   
  Production Théâtre de l’Oeuvre & Théâtre Montansier Versailles
 
Période de tournée : Octobre – Novembre 2015


  Auteur : André Roussin
 

NOTE D’INTENTION

André Roussin est un cas dans le paysage du théâtre français. Il a été traduit dans toutes les langues et joué dans le monde entier. Celui que l’on appelait le "boulevardier romantique" a été interprété par les plus grands :
Micheline Presle, Suzanne Flon, Pierre Fresnay, Elvire Popesco, Gaby Morlay, Pierre Blanchar, Pierre Dux, Sophie Desmarets, Bernard Blier, Jean Poiret, Mary Marquet, Fernand Ledoux, Ava Gardner, Jacques Sereys, Darry Cowl, Michel Galabru…

Adolescent, j'ai été fasciné par Un amour qui ne finit pas. Cette comédie reste à part dans l'oeuvre abondante et bigarrée de cet auteur avec une fantaisie sophistiquée mais aussi une certaine mélancolie.
Roussin nous raconte l'histoire de cet homme lunaire à la recherche de l'amour idéal qui veut aimer une femme pour lui seul, sans qu'elle participe à cet amour.
Ce héros curieux dit qu'il ne veut pas la prendre parce qu'il veut la garder.
Il veut "entrer en amour comme d'autres entrent en religion", on songe à Paul Claudel.
Le propos est à la fois féroce et élégant, on songe à Beaumarchais.
Roussin expose les règles du jeu dans un prologue acidulé (comme dans un opéra baroque) puis la tragi-comédie se dessine et se termine par un épilogue insolent et drolatique tout en sublimant les quiproquos burlesques et les coups de théâtre métaphysiques.
L'auteur tord le cou à la comédie de boulevard et bouscule les repères du bonheur bourgeois.
L'écriture apparemment légère devient inquiétante, on songe à Harold Pinter.
Aujourd'hui, le discours de Roussin sur l'amour platonique résonne étrangement et avec le temps la langue raffinée révèle une certaine poésie.
Les amants imaginaires dialoguent sans se voir, on songe à Pirandello.
Esthétiquement, il faut mettre en abîme le charme visuel des années 60 baigné dans la musique savante et précieuse d'Henri Sauguet.

Pour incarner ce texte, j'ai la chance d'être entouré de fortes personnalités sachant manier avec audace la dérision et capables d'affirmer la sensibilité à la fois pudique et ludique d'André Roussin.

Michel Fau


 
  PRESSE À VENIR
 
 
 
   
   




 
 
 
  Auteur
 
   
 
André Roussin

André Roussin

Né à Marseille le 22 janvier 1911 dans une famille de la grande bourgeoisie marseillaise, André Roussin après une année de droit et de licence ès-lettres ne poursuivit pas ses études.
Il fut deux ans journaliste au Petit Marseillais, puis entra dans la Compagnie du Rideau Gris, fondée par Louis Ducreux, un groupe de jeunes gens passionnés de théâtre qui décidaient d’apporter en province le même esprit artistique que celui de Jouvet, Pitoëff, Dullin et Baty. Pendant douze ans, André Roussin codirigea cette compagnie avec Louis Ducreux, tenant les principaux rôles dans les cinquante spectacles montés au cours de cette période.
En 1941, André Roussin monta sa première pièce avec Micheline Presle : Am Stram Gram, d’abord présentée en zone libre puis jouée à Paris 1944. Il en fut de même pour la seconde comédie Une grande fille toute simple créée à Cannes puis à Paris en 1945.
Dès la Libération, le Théâtre du Vieux Colombier créait Jean-Baptiste le mal aimé, puis le Théâtre Saint-Georges La Sainte Famille, en 1946.
Enfin en 1947 éclata le succès de La petite hutte qui fut représentée 1500 fois au théâtre des Nouveautés, traduite dans toutes les langues et jouée dans le monde entier.
Pendant le temps des représentations de La Petite hutte, trois autres pièces d’André Roussin furent créées à Paris : Les œufs de l’Autruche à la Michodière avec Pierre Fresnay ; Nina aux Bouffes Parisiens avec Elvire Popesco ; Bobosse à la Michodière avec François Périer.

Depuis André Roussin n’a cessé de faire représenter régulièrement des pièces, dont il assura souvent la mise en scène, jusqu’à la dernière La Claque créée en octobre 1972 au théâtre de la Michodière.

Entre temps il a publié deux recueils de souvenirs et de réflexions sur le théâtre Patience et Impatiences et Un contentement raisonnable et en 1974 La Boîte à couleurs.
Il a fait également des conférences sur le théâtre, aux Annales, et depuis dans les plus grandes sociétés de conférences.
Il est élu à l’Académie française, le 12 avril 1973 au fauteuil de Pierre-Henri Simon, il est reçu le 2 mai 1974 par Jean-Jacques Gautier.
Mort le 3 novembre 1987.

   
 
  Mise en scène & sur scène
 
   
 

Michel FauMichel Fau

Après une formation avec Yves Pignot et Julie Ravix, il entre au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique dans les classes de Pierre Vial, Michel Bouquet et Gérard Desarthe.

Sa rencontre avec le poète Olivier Py est décisive (La Servante, Le Visage d'Orphée, L'Apocalypse Joyeuse, Le Soulier de Satin de Claudel, Illusions comiques, L'Orestie d'Eschyle, Les enfants de Saturne...).

Michel Fau a mis en scène et joué : Le Misanthrope de Molière avec Julie Depardieu, Demain il fera jour de Montherlant avec Léa Drucker, Que faire de Mister Sloane ? de Joe Orton avec Charlotte de Turckheim et Gaspard Ulliel, Britannicus de Racine avec Geneviève Page et Agathe Bonitzer, Nono de Sacha Guitry avec Julie Depardieu et Brigitte Catillon, Maison de poupée d'Ibsen avec Audrey Tautou, American buffalo de David Mamet avec Michel Vuillermoz et Nicolas Duvauchelle, Créanciers de Strindberg, Thérèse Raquin d'après Zola...
& à l'opéra : Ciboulette de Reynaldo Hahn, Bastien et Bastienne de Mozart, Madame Butterfly de Puccini, Eugène Onéguine de Tchaïkovski, Rigoletto de Verdi, Cosi fan tutte de Mozart, Tosca de Puccini, Le condamné à mort, monodrame de Capdenat d'après Genet...

Il joue sous la direction de Jérôme Deschamps (Courteline en dentelles), Philippe Calvario (Une visite inopportune
de Copi), Eric Vigner (Othello de Shakespeare), Emmanuel Daumas (L'ignorant et le fou de Thomas Bernhard, L'impardonnable revue), Juliette Deschamps (Le Banquet de Platon), Sébastien Rajon (Le Balcon de Genet), Paul Desveaux (Les Brigands de Schiller), Olivier Desbordes (Le Lac d'Argent de Kurt Weill, Dédé de Christiné), Jean-Michel Rabeux (L'Homosexuel de Copi, On purge bébé de Feydeau), Jean Gillibert (Athalie de Racine), Stéphane Braunschweig (Le Marchand de Venise de Shakespeare), Jean Macqueron (Hyènes de Christian Siméon), Pierre Guillois (Pélléas et Mélisande de Maeterlinck), Jean-Claude Penchenat (Peines d'Amour Perdues de Shakespeare), Jean-Luc Lagarce (La Cagnotte de Labiche), Laurent Gutmann (Le Nouveau Menoza de Lenz), Gilberte Tsaï (Tableaux Impossibles), Gabriel Garran (Fragments d'une Lettre d'Adieu... de Normand Chaurette)...

On a pu le voir dans des films réalisés par Albert Dupontel, Jean-Michel Ribes, Dominik Moll, François Ozon, Benoit Jacquot, les "Quiches", Olivier Py, Sophie Blondy, Noémie Lvovsky, Michel Hassan, Nina Companeez, Jérôme Le Gris...

Il est professeur d’interprétation au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique.

En 1998 il a reçu le prix Gérard Philipe de la Ville de Paris et en 2006 le prix du meilleur comédien du syndicat professionnel de la critique.

Depuis 2011 il est co-directeur artistique avec Olivier Desbordes du Festival de théâtre de Figeac.

   
 
  Sur scène
 
   
 

Léa DruckerLéa Drucker

Théâtre

Demain il fera jour de Montherlant, Mise en scène Michel Fau- Théâtre de l’Oeuvre
... À la Française ! de et mise en scène Edouard Baer - Théâtre Marigny
Lucide de Rafael Spregelburd, Mise en scène Marcial Di Fonzo Bo - Théâtre Marigny
Mer de Tino Caspanello, Mise en scène Jean-Louis Benoit - Théâtre de l'Atelier
Jeux de scène de Victor Haïm, Mise en scène Zabou Breitman - Cérémonie des Molières 2011
L'Amant d’Harold Pinter, Mise en scène Didier Long - Théâtre Marigny
Miam-Miam de et mise en scène Edouard Baer - Théâtre de Nice, Théâtre Marigny
Blackbird de David Harrower, Mise en scène Claudia Stavisky - Théâtre des Célestins (Lyon)
Le système Ribadier de Georges Feydeau, Mise en scène Christian Bujeau - Théâtre Montparnasse
Blanc d’Emmanuelle Marie, Mise en scène Zabou Breitman - Théâtre de la Madeleine
3 jours de pluie de Richard Greenberg, Mise en scène Jean-Marie Besset - Théâtre de l'Atelier
84, Charing Cross Road d’Hélène Hanff, Mise en scène Serge Hazanavicius - Théâtre de l’Atelier Nomination pour la révélation théâtrale féminine - Molière 2004
Dany et la grande Bleue d'après John Patrick Shanley, Mise en scène John Pepper - Théâtre Déjazet ? Nomination pour la révélation théâtrale féminine - Molière 2001
Extrême nudité de Christiane Liou, Mise en scène Hans Peter Cloos - Théâtre Essaïon
Mangeront-ils de Victor Hugo, Mise en scène Benno Besson-Les Célestins (Lyon)
Les vilains de Ruzzante, Mise en scène Marjorie Nakache - Studio-Théâtre (Stains)
Plaidoyer pour un boxeur de M Romano, Mise en scène Serge Brincat
Le projet de Gilles Dyrek, F. Hulné, P. Vieux, A. Lemort, Mise en scène Gilles Dyrek
Le Misanthrope de Molière, Mise en scène Roger Hanin
Lysistratha d’Aristophane, Mise en scène S Serreau-Labib
Le mot de Victor Hugo, Mise en scène Xavier Marcheschi
El Burlador de Sevilla de Tirso de Molina, Mise en scène Jean-Louis Jacopin

 

Pascale ArbillotPascale Arbillot

Théâtre

2014
  Chambre froide de Michele Lowe, mise en scène Sally Micaleff, La Pépinière Un temps de chien de Brigitte Buc, mise en scène Jean Bouchaud, Théâtre Montparnasse
2011
  Quadrille de Sacha Guitry, mise en scène Bernard Murat, Théâtre Edouard VII L’Amour, la mort, les fringues de Nora et Delia Ephron, mise en scène Danièle Thompson, Théâtre Marigny
2006
2004
2003
2000
1996
1994
1993
  Adultères de Woody Allen mise en scène, Benoît Lavigne, Théâtre de l’Atelier
Le Prince travesti de Marivaux, mise en scène Nicolas Briançon, Festival de Figeac
Hedda Gabler de Henrik Ibsen, mise en scène Roman Polanski, Théâtre Marigny
Leçon de nuit d’après Dominique Vivant Denon, mise en scène Christophe Lidon
Le Comédien, mise en scène Annick Blancheteau
La nuit du crime, mise en scène Robert Hossein
la Mamma, mise en scène Jacqueline Bœuf La Paire de gifles, mise en scène Yves Lecat
 

Pierre CassignardPierre Cassignard

Théâtre

2014
  Hollywood de Ron Hutchinson, mise en scène Daniel Colas
Dreyfus de Michel Legrand, mise en scène Daniel Benoin
La Société des loisirs de François Archambault, mise en scène Stéphane Hillel
2013
2012
  La Chanson de l’éléphant de Nicolas Billon, mise en scène Bruno Dupuis
Le Kiné de Carcassonne de Jean-Marie Besset, mise en scène Gilbert Desveaux
L'Enterrement (Festen... La Suite) - de Thomas Vinterberg & Mogens Rukovmise, mise en scène Daniel Benoin, Théâtre National de Nice, Théâtre des Célestins, Théâtre du Rond-Point
2011
2010
  Madame Sans-Gêne de Victorien Sardou, mise en scène Alain Sachs, Théâtre Antoine
On purge bébé de Georges Feydeau, mise en scène Gildas Bourdet, Théâtre du Palais Royal
L'Amant d’Harold Pinter, mise en scène Didier Long, Théâtre Marigny
2008
  Un couple idéal de Jean-Marie Besset, mise en scène Jean-Luc Revol Good Canary de Zach Helm, mise en scène John Malkovitch, Théâtre Comédia
2006
2005
2004
2003
  Adultères de Woody Allen, mise en scène Benoît Lavigne, Théâtre de l'Atelier
La Locandiera de Carlo Goldoni- mise en scène Alain Sachs, Théâtre Antoine
Trois jours de pluie de Richard Greenberg, mise en scène Jean-Marie Besset
Devinez qui ? de Agatha Christie, mise en scène Bernard Murat Oncle Vania d’Anton Tchekhov, mise en scène Julie Brochen, La Cartoucherie
2000
  Hôtel des deux mondes de Eric Emmanuel Schmitt, mise en scène Daniel Roussel
On ne refait pas l’avenir de Anne-Marie Etienne, Les Bouffes Parisiens
1999
1997
1996
  De si bons amis de Joe Penhal, mise en scène Stephan Meldegg, Théâtre de la Bruyère
Bel-ami de Maupassant, mise en scène Didier Long, Théâtre Antoine -Tournée
Les jumeaux vénitiens de Goldoni, mise en scène Gildas Bourdet Théâtre de la Criée Marseille, Eldorado Paris. Molière 1997 du meilleur acteur
1995
  L’Illusion comique de Corneille, mise en scène Arlette Tephany, la Limousine
Du côté des salons, mise en scène Florence Vignon, Opéra de Lyon
1993
1992
1989
1988
  La Java des mémoires de Guy Louret, mise en scène Guy Louret
Doublage, mise en scène Philippe Noel
La Ritournelle de Victor Lanoux, mise en scène Victor Lanoux
Un jardin en désordre de Alain Ayckbourn, mise en scène Stuart Seide
 

   
Bouton haut de page  

(SIC) SCÈNE INDÉPENDANTE CONTEMPORAINE - 18 rue Jean-Baptiste Pigalle - 75009 PARIS
Tel : 01 42 66 32 42 - Fax : 01 40 15 90 80
Conception & réalisation Adragante : www.adragante.com