Image Pièces Fauteuils de théâtre
   
 
   
   
Affiche pièce Royale Légende
SAISON 2016 - 2017
  Royale légende
 
  Distribution
 
 
Auteur : Frédéric Mancier & Bernard Larré
Mise en scène : Xavier Berlioz
Musicienne : Anne Isabelle Devillers
Chansons : Frank Thomas
Avec : Nadine De Gea - Marie-Antoinette
Patrick Blandin - le Chevalier d’Eon
Musique et
création sonore :
Anne Isabelle Devillers
Costumes : Magali Segouin & Axel Boursier
Lumières : Philip Blandin
Crescendo Productions
 
 


  Auteurs : Frédéric Mancier & Bernard Larré
 


NOTE D’INTENTION

De la grâce à la disgrâce une correspondance, imaginaire, entre Marie-Antoinette et le chevalier D’Eon. Une correspondance épistolaire qui s’écrit sur presque vingt ans, de l’arrivée de Marie Antoinette en France jusqu'à l’échafaud. Une correspondance qui, avec la grande histoire en filigrane, témoigne d’une amitié, peut-être d’un amour, de sa naissance, de sa maturité et de son éternité.

Le royal est donc là et la légende aussi. Marie-Antoinette et le chevalier d’Eon, deux figures porteuses de tant de clichés, de tant de fantasmes, de tant de fables, que l’objectif de la mise en scène est de placer le spectateur au coeur de leur réelle intimité, de le mettre dans la confidence de cette amitié, de cet amour inconditionnel qui fait fi des conventions, de la morale et du jugement, de mettre en lumière et en corps l’agape qui lie cette femme qui est une reine et cet homme qui aimerait être femme, ces deux êtres qui ne sont pas là où ils devraient être. L’intimité donc.

lettres qui témoignent de la naissance de cet amour mais aussi le lieu où ils nous donnent à voir comment l’une et l’autre deviennent femme. Chacune va éprouver sa féminité à l’aune de ce que la vie leur a réservé, de leur choix et de l’autre.
Chacune va s’altérer à la vie.
C’est l’autre ligne de force du projet,
L’Initiatique Féminité.
Deux robes donnent la temporalité à cette initiation et à cette intimité.
C’est l’élément scénographique unique et essentiel.
La colonne vertébrale du déroulé théâtral. Robe cage, robe squelette, robe sociale, robe d’apparat.
L’univers sonore est à la fois omniprésent et lointain, il est l’autre personnage du spectacle, un compositeur qui travaille dans la pièce d’à côté et dont la musique est le seul lien avec l’extérieur, ses tempêtes, ses révolutions, ses fins du monde.

Xavier Berlioz

VIDÉO
 
 
 

 

 
  PRESSE
 
 
Fousdetheatre
 
teleramaSortir
 
Figaroscope
FranceInter
FroggysDelight




 
 
 
  Auteurs
 
   
 

Frédéric Mancier & Bernard Larré

Frédéric Mancier a d’abord été professeur de français. Il a vécu deux années à La Havane (Cuba). Docteur ès lettres de l’Université de Paris IV-Sorbonne, sa thèse sur Alain-René Lesage, l’auteur de Gil Blas, du Diable boiteux et de Turcaret, a été publiée aux éditions des Presses Universitaires de Paris Sorbonne. Il a collaboré à diverses entreprises éditoriales dont notamment la refonte du Dictionnaire mondial des Littératures chez Larousse, où il était en charge de la section des littératures hispanophones. Il a traduit plusieurs livres, de l’espagnol vers le français, dont Pérou, chemins perdus et Frida Kahlo - Confidences, aux éditions du Chêne.
A noter : il est sorti major de l’Ecole Anormale Inférieure.
A sa sortie de l’ERAC (Ecole Régionale des Acteurs de Cannes), Bernard Larré collabore à divers projets artistiques dans la région Paca. Puis il monte à Paris où il rencontre des artistes majeurs du cinéma et du théâtre hexagonaux : Jacques Weber, Anouk Aimée, Laurent Terzieff, le très regretté Philippe Noiret, Jean-François Balmer, Mathilde Seigner, Cristiana Reali, Jean Rochefort. A noter : il n’est pas sorti major de l’Ecole Anormale Inférieure, - mais il aurait pu.

Bernard Larré et Frédéric Mancier se rencontrent le 25 septembre 1998, par le plus grand hasard - et pour leur plus grand bonheur. Ils ne se quitteront plus. Véritables obsédés du texte, ils écrivent ensemble une pièce qui deviendra Ne pas oublier de vivre, mise en scène par Régis Santon, avec Claire Nebout et Tom Novembre (révélation du Festival d’Avignon, 2009, et tournée en France, 2010-2011). D’autres textes suivent. L’aventure continue avec Royale Légende…

   
 
  Mise en scène
 
   
 

Xavier BerliozXavier Berlioz

Xavier Berlioz a joué dans "A gauche en sortant de l’ascenseur" de Gérard Lauzier mis en scène par Arthur Jugnot, "L’Animal un homme comme les autres ?" , "La nuit des feux" et "Kiss Kiss", d’Eugène Durif, des spectacles mis en scène par Karel Prugnaud.
On l'a vu également dans "La confusion" de Marie Nimier, "La femme assise qui regarde autour" d’Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, "Dette d’Amour" d’Eugène Durif, mis en scène par Beppe Navello, "Tenue de soirée" de Bertrand Blier, "Le Dindon" de Georges Feydeau mis en scène par Thomas Le Douarec, "Balade Express" mis en scène par Jean-Michel Steinfort, "L’oeuvre Rouge" de Pouchkine, mis en scène par François Bourcier, "Le Barbier de Séville" de Beaumarchais mis en scène par Sébastien Azzopardi et "La Confession" mis en scène par Michel Didym.
Patrick Blandin l’a mis en scène dans "Un Air de Famille" de Jaoui/Bacri et "Les Palmes de M. Schulz" de JN Fenwick.
Il est actuellement à l’affiche du "Tour du Monde en 80 jours" mis en scène par Sébastien Azzopardi au théâtre du Splendid.
Il a tourné au cinéma pour Josiane Balasko, Maurice Barthélémy, Alain Corneau, Fabien Onteniente, Marie-Anne Chazel, Simon Brook, Bernard Rapp, Valérie Guignabodet.
Il a tourné sous la direction de Samuel Benchetrit, Antoine de Caunes, Patrice Leconte et Alain Corneau plusieurs films publicitaires.
« Royale Légende » est sa première véritable mise en scène.

   
 
  SUR scène
 
 
 

Nadine De GeaNadine De Gea

Théâtre

Après une formation au Conservatoire d’Annecy et au Cours René Simon, Nadine de Géa aborde ses premiers rôles au théâtre chez Feydeau : "Tailleur pour Dames", "Monsieur chasse !", chez Guitry : "Tôa" et avec Peter Shaffer et son fameux "Amadeus", où elle incarne une Constanze Weber bouleversante.
Suivront les rôles de Charlotte dans "Cuisine et dépendances" et l'inénarrable Yolande dans "Un air de famille" du couple Bacri-Jaoui sur les scènes du Funambule (Paris), du Théâtre de L’escalier des Doms et du Rouge-Gorge au Festival d’Avignon, ainsi qu’en tournée en Belgique, en Suisse, en France Métropolitaine et outre-mer.
Elle joue également "Débrayage" de Rémi De Vos, "L’hiver sous la table" de Roland Topor… et, plus récemment Emma d’Aquitaine dans "Les compagnons Bâtisseurs" de Bruno Seillier.

   
 

Patrick BlandinPatrick Blandin

Après une formation à la classe libre de l'école Florent, et quelques années d'enseignement dans cette même institution, Patrick Blandin crée ses propres structures de création et de diffusion pour ne dépendre de personne.
Il dirige un théâtre à Avignon pendant 7 ans, produit, joue et met en scène une trentaine de reprises et de création, à Paris et en tournée, depuis 1992, et se promène en France depuis 15 ans avec un spectacle de clown magicien de son cru.
Il aborde des auteurs tels que Feydeau, Tournier, Bacri-Jaoui, Shaeffer, Topor, Ribes, Van Cauwelaert, Kundera,Valetti, Molière, pour ne citer que les plus fameux. Depuis quelques années, il décide de réorienter ses projets autour de créations originales et d'œuvres revisitées dans le but de donner du piment et de l'excitation à ses engagements devenus trop classiques à son goût.
Très fier de porter cette création aux parfums d'actualité avec "Royale Légende" du couple Mancier-Larré, il a récemment intégré la troupe de l'Envolée Lyrique, avec laquelle il s'essaye avec bonheur aux joies du chant lyrique, et celle d'Alexis Michalik et son "Porteur d'histoire" pour une série de représentations parisiennes et provinciales.
Sa devise : « Ne pas prendre la vie trop au sérieux, de toute façon, personne n’en sort vivant.

   
 

   
Bouton haut de page  

(SIC) SCÈNE INDÉPENDANTE CONTEMPORAINE - 3 rue Cunin-Gridaine - 75003 PARIS
Tel : 01 42 66 32 42
Conception & réalisation Adragante : www.adragante.com