Image Pièces Fauteuils de théâtre
   
 
   
   
Affiche-Pyrenees
SAISON 2017 - 2018
  LA VERSION DE BROWNING
 
  Distribution Parisienne
 
 
Auteur :
Terence RATTIGAN
Mise en scène : Patrice KERBRAT
Avec : Jean-Pierre BOUVIER - Andrew Crocker Harris Marie BUNEL - Millie Crocker Harris
Benjamin BOYER - Franck Hunter
Pauline DEVINAT - Mme Gilbert
Philippe ETESSE - Dr Frobisher
Nikola KRMINAC - Peter Gilbert
Thomas SAGOLS - John Taplow
Décors : Edouard Laug
Lumières : Laurent Béal
Costumes : Caroline Martel
   
  Production Théâtre de Poche-Montparnasse

Période de tournée : Octobre – Novembre – Décembre 2017


  Auteur : Terence Rattigan
 

NOTE D’INTENTION

REGARDE LES HOMMES TOMBER

Les pièces de Terence Rattigan, et pas seulement La Version Browning, apparaissent férocement exotiques, anglaises et méticuleusement ancrées dans leur époque (les années 36 à 60). On voit par exemple dans Deep blue sea une femme manquer son suicide faute d’avoir glissé suffisamment de pièces dans le compteur. Ce type de compteur était courant là-bas, pas chez nous... Cependant, plus ces drames reflètent un temps passé depuis longtemps et un pays étranger, plus ils apparaissent universels, plus ils frappent droit au cœur.
Ici, nous sommes dans une « public school » britannique. Je renonce à raconter pourquoi ces écoles extrêmement privées se parent du vocable de publiques – autant me demander d’expliquer les règles du cricket. Un professeur de lettres classiques, amoureux des tragiques grecs, très impopulaire auprès des élèves, atteint de graves problèmes de santé (le cœur, comme par hasard) s’apprête à quitter son poste à la fin de l’année scolaire.
C’est à la chute de cet homme en fin de carrière, trahi par ses forces et par sa femme que Rattigan nous convie à assister.
Derrière ce ballet de collègues, d’épouse, de collégiens et de mesquinerie, s’ouvre un gouffre; c’est l’énigme de ce gouffre que je me propose d’explorer.

Patrice Kerbrat


VIDÉO
 
 
 

 

PRESSE
LE FIGARO
LES ECHOS
CANARD ENCHAINÉ
 




 
 
 
  AUTEUR
 
   
 

Terence RATTIGAN

D’ascendance irlandaise protestante, Terrence Rattigan est né le 10 juin 1911 à Londres dans une famille de diplomates. Son père n’eût pas la brillante carrière qu’il espérait, et plaça ses espoirs de réussite en son fils. Mais le jeune Terence exprima très tôt son souhait de devenir dramaturge, vœu qu’il mit en pratique dès l’âge de 11 ans. Durant sa scolarité à Harrow il écrivit sa première pièce sur Cesare Borgia puis au Trinity College d’Oxford, alors qu’il étudiait l’histoire, il joua sous la direction de John Gielgud. À sa sortie d’Oxford il persuada ses parents de financer ses premiers pas en tant qu’auteur à Londres. Seulement un an après, First Episode (1934), co-écrite avec Philip Heimann fut très vite représentée sur la scène londonienne. Puis il signa seul la comédie L’Écurie de Watson (French without tears, 1936) dont l’action se passe dans une boîte à bac et dont le succès fut immédiat.
Continuant de s’inspirer de son expérience personnelle, il confirma sa réputation avec une pièce plus sérieuse, After the dance (1939), un drame social satirique sur la génération montante et sa difficulté à s’engager politiquement. Malheureusement la seconde guerre mondiale coupa court l’exploitation de la pièce.
Après la guerre, et jusqu’en 1956, Terence Rattigan devint l’un des auteurs les plus populaires et prolifiques de Grande-Bretagne. Désireux de remporter le succès et son confort de vie, mais également d’être reconnu comme grand dramaturge, il alterna avec brio drames et comédies. Travaillant sans relâche à une écriture exigeante, il réussit aussi bien dans des comédies légères telles que While the sun shines (1943) ou Who is Sylvia (1950) que dans des drames plus profonds d’une grande modernité comme L’Honneur des Winslow (The Winslow Boy, 1946) ou La Version Browning (The Browning Version, 1948) ou encore Bonne fête Esther (The Deep Blue Sea, 1952). Sa renommée redouble lorsqu’il devint scénariste pour le cinéma.

   
 
  MISE EN scène
 
   
 

Patrice KERBRATPatrice KERBRAT

Après avoir suivi la classe d’Antoine Vitez au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, il devient pensionnaire, puis sociétaire de la Comédie-Française de 1973 à 1983. Comédien de grande renommée, il joue sous la direction d’Antoine Vitez, Marcel Maréchal, Philippe Adrien, Jacques Lassalle, Jorge Lavelli, Jean-Luc Boutté, Claude Régy, Jean-Paul Roussillon, ou encore Jean-Luc Moreau et Bernard Murat.

Il tourne également au cinéma et à la télévision sous la direction de Claude Chabrol ou Nina Companeez.

Metteur en scène prolixe, il est aussi connu pour ses mises en scène qui font la part belle aux auteurs contemporains et aux créations, parmi elles : des pièces de Tenessee Williams (Une Chatte sur un toit brûlant), Harold Pinter (La Collection et L’Amant), Bernard-Marie Koltès (La Nuit juste avant les forêts), Beckett (En attendant Godot), Yasmina Reza (La Traversée de l’hiver, Art, Trois Versions de la vie, Conversation après un enterrement), Jean-Marie Besset (Ce qui arrive et ce qu’on attend, La Fonction, Grande École, Un Cœur français), et plus récemment Pierre Notte (L’Enfant sur le loup), Florian Zeller (La Vérité) et Philippe Besson (Tango en bord de mer).

Il monte également des classiques, notamment Antigone de Sophocle, Andromaque de Racine, La Veuve rusée de Goldoni, Tartuffe et George Dandin de Molière, Père de Strindberg, ou encore Oncle Vania de Tchekhov. En 1990 il reçoit le Molière du Meilleur spectacle en région pour La Traversée de l’hiver deYasmina Reza.

   
 
  Sur scène
 
   
 

Jean-Pierre BOUVIERJean-Pierre BOUVIER, Andrew Crocker-Harris

Jean-Pierre Bouvier a été formé au Conser vatoire national supérieur d’art dramatique de Paris.
À sa sortie, il joue les plus grands écrivains du répertoire classique (Shakespeare, Musset, Hugo...) en alternance avec des créations d’auteurs contemporains (Taylor, Dorin, Frayn etc.).
Il reçoit le Prix Gérard Philipe pour son interprétation de Chéri de Colette aux côtés de Michèle Morgan. Il est invité à la Comédie française pour y jouer Corneille et Osborne. Il dirige des Festivals de Théâtre, met en scène une quarantaine de pièces de Cervantès à Pirandello en passant par Molière, Hugo et Anouilh.

Il tourne plus de cent films pour la télévision et le cinéma sous les directions de metteurs en scènes prestigieux comme Gabriel Axel, André Téchiné, Claude Santelli, Christian Jaque, Claude-Michel Rome etc.
En 2015, il reprend Le Père de Florian Zeller aux côtés de Robert Hirsch et au Petit Montparnasse Un tango en bord de mer de Philippe Besson dans une mise en scène de Patrice Kerbrat.

   
 

Benjamin BOYERBenjamin BOYER, Frank Hunter

Après l’École du Passage et le Cours Florent, Jean-Luc Moreau lui offre son premier rôle dans Le voyage de Monsieur Perrichon de Labiche.
Par la suite il travaille avec Marion Bierry dans L’Écornifleur de Jules Renard, La Ronde d’Arthur Schnitzler, La Veuve de Corneille et avec Thierry Lavat dans La Maman et la putain de Jean Eustache, Venise sous la neige de Gilles Dyrek. Avec ce dernier il obtient sa deuxième nomination aux Molières dans la catégorie révélation pour Bent de Martin Sherman, sa première nomination lui ayant été attribuée pour Leçon de nuit de Vivant Denon, mise en scène par Christophe Lidon. Il retrouve ce dernier à plusieurs reprises dans La Mouette de Tchekhov puis dans La Serva Amorosa de Goldoni aux côtés de Robert Hirsch.

Sous la direction de Ladislas Chollat il a joué On ne badine pas avec l’amour de Musset, Le Barbier de Séville de Beaumarchais, Médée de Jean Anouilh, puis Harold et Maude de Colin Higgins. Il a collaboré récemment avec Pierre Laville pour Les Stars et Daniel Colas pour Un certain Charles Spencer Chaplin. Il travaille régulièrement pour le cinéma et la télévision, il était notamment le commissaire Forge dans Sur le fil sur France 2.

Après Synopsis et Squash joué en 2007 au Théâtre Montparnasse, La Version Browning lui donne l’occasion de retrouver Patrice Kerbrat.

   
 

Marie BUNELMarie BUNEL, Millie Crocker-Harris

Marie Bunel a tourné sous la direction de cinéastes réputés tels que Claude Chabrol (Le Sang des autres, Une affaire de femmes, La Fille coupée en deux, Bellamy), Robert Enrico (La Révolution française), Christophe Honoré (Dix-sept fois Cécile Cassard, Tout contre Léo), Bertrand Tavernier (Quai d’Orsay), et Coline Serreau (Saint Jacques... La Mecque).
Elle a joué dans le grand succès de Christophe Barratier Les Choristes et plus récemment aux États-Unis dans Links of Life de Marie-Hélène Roux.

Elle passe régulièrement du grand au petit écran en jouant dans de nombreuses fictions. L’année dernière, elle est l’héroïne d’Un soldat malgré lui de Rachel Ward, pour lequel elle est nommée aux AACTA International Awards dans la catégorie Meilleure Actrice. On la retrouvera prochainement sur Arte dans La Bête Curieuse de Laurent Perreau.

Côté scène, Marie Bunel a participé à beaucoup de pièces de théâtre, notamment dans la mise en scène de Roger Planchon : Le Radeau de la Méduse, Rêve d’automne de Patrice Chéreau, et Cendrillon de Thierry Thieû Niang joué à l’Opéra-Comique. Elle vient de retravailler avec Claudia Stavisky dans Les Affaires sont les affaires et s’apprête à retrouver pour la troisième fois Patrice Kerbrat.

   
 

Pauline DEVINATPauline DEVINAT, Mme Gilbert

Formée au Cours Eva Saint-Paul, puis à l’atelier La Passerelle dirigé par Igor Skreblin et Océane Mozas, Pauline Devinat aime travailler sur différents univers : en plus de divers courts-métrages et parodies, elle joue notamment Pessoa, Molière, Eschyle, Durringer, du jeune public et collabore avec un quatuor de l’Orchestre pour la Paix sur un oratorio.

Dernièrement elle a joué Les Hommes de Charlotte Delbo par Jeanne Signé et Florence Cabaret à la Cartoucherie.
Son histoire avec le Théâtre de Poche Montparnasse débute avec To be Hamlet or not de et par Charlotte Rondelez, qui aura eu le privilège d’être programmé pour la réouver ture du théâtre.

   
 

Philippe ETESSEPhilippe ETESSE, Dr Frobisher

Formé à la Rue Blanche, Philippe Etesse commence à travailler sous la direction de Jacques Charon, avant d’entrer au Conser vatoire national supérieur d’art dramatique de Paris.
Par la suite il joue sous la direction de René Clermont et de Jean Meyer, puis devient pensionnaire à la Comédie française jusqu’en 1981. Il y interprète notamment Molière, Marivaux, Pirandello, Hugo,Vigny, Strinberg, Giraudoux... Il y retrouve René Clermont mais travaille également avec Jean-Paul Roussillon, Jean-Luc Boutté, Antoine Bourseiller, HenriRonse,MichelEtcheverry, François Chaumette, Michel Fagadau, Pierre Dux, ou encore Maurice Béjart.
Erik Berchot Frédéric Chopin ou le Théâtre de l’idéal.

Parallèlement il continue de jouer à la télévision, au cinéma, mais aussi au théâtre où il est mis en scène par Jacques Lassalle ou Michel Fau. De sa rencontre avec Patrice Kerbrat en 1993 naît une longue et chaleureuse collaboration (Ce qui arrive et ce qu’on attend, Un cœur français, N’écoutez pas mesdames, Poivre et sel).

   
 

Nikola KRMINACNikola KRMINAC, Peter Gillbert

Nikola Krminac est un comédien franco-serbe formé à l’art dramatique dans un conservatoire d’arrondissement parisien puis à l’École nationale de la Comédie de Saint-Etienne. Il a travaillé sous la direction de William Kentridge (Le Nez de Gogol en russe), Arnaud Meunier, Djennaba Bakary, Jean Philippe Perthuis, Marie Baxerres, Fanny Zeller, Christophe Martin et crée le CMMN SNS PRJCT en version française.

Il travaille depuis 2015 avec le Collectif X (compagnie émergente stéphanoise) et participe à l’aventure du Théâtre Permanent de Gwenaël Morin pendant 4 mois sous la direction de Kathleen Dol pour le projet Le Soulier de satin. Dernièrement il a joué dans sa langue d’origine dans Jasam van sebe mis en scène par Maud Watel Kazak et dans Surface(s) mis en scène par Gregory Bonnefont et Maud Peyrache.

 

   
Bouton haut de page  

(SIC) SCÈNE INDÉPENDANTE CONTEMPORAINE - 3 rue Cunin-Gridaine - 75003 PARIS
Tel : 01 42 66 32 42
Conception & réalisation Adragante : www.adragante.com