Image Pièces Fauteuils de théâtre
   
 
   
   
Affiche FRANÇOIS D’ASSISE
SAISON 2018 - 2019
  FRANÇOIS D’ASSISE
 
  Distribution Parisienne
 
 
Auteur :
Joseph Delteil
Adaptation : Adel Hakim et Robert Bouvier
Mise en scène : Adel Hakim
Avec : Robert BOUVIER
Lumières : Ludovic Buter
   
  Coproduction : Théâtre Vidy-Lausanne (CH), Théâtre des Quartiers d’Ivry (F), Centre culturel suisse – Paris (F), Théâtre Saint-Gervais – Genève (CH), Compagnie du Passage – Neuchâtel (CH)



  Auteur : Joseph Delteil
 

NOTE D’INTENTION

Une place dans l’univers
Ce qui est remarquable avec François d’Assise c’est que, contrairement à la plupart des mystiques, il ne se coupe pas des réalités matérielles. Pour lui, l’ordre, le fonctionnement du monde devient objet d’explication, de révélation, de «joie parfaite». François n’est pas désengagé de la vie. Il s’y plonge pleinement.
À partir du constat réaliste dépourvu d’amertume, de rancœur ou de dénonciation – du spectacle du monde avec sa violence, ses guerres, ses maladies, son carnage universel – autant de versions de ce que l’on pourrait appeler le «mal», mais que François n’appelle pas ainsi – et qui existent au même titre que l’amour, la tendresse, la jouissance, la beauté, la douceur, etc... et Dieu – à partir donc de cette description de chaque chose, François trouve lui-même, et tout simplement, sa propre place.
Loin d’être une retraite, une tour d’ivoire ou une position d’effacement, c’est une place en harmonie avec l’univers. Car la vision de François est grande et d’après lui, chaque être porte en soi la grandeur du cosmos. Quant aux énergies violentes de la nature et de la société elles ne sont pas contrées. Elles sont utilisées et transformées par François pour s’élever jusqu'à la plus grande dignité humaine. Et c’est précisément cette recherche de la dignité qui nous rend aujourd’hui si précieux sa parole et son esprit.

Adel Hakim


VIDÉO À VENIR
 
 

 

PRESSE
Le Nouvel Observateur
Le Figaro
Télérama
 




 
 
 
  MISE EN SCÈNE
 
   
 

ADEL HAKIM

Adel Hakim (mise en scÈne et adaptation)
Auteur, metteur en scène, acteur, né au Caire, Adel Hakim a vécu en Egypte puis au Liban avant de s’installer en France en 1972. Il s’est formé avec Ariane Mnouchkine et John Strasberg avant de fonder en 1984 le Théâtre de la Balance avec Elisabeth Chailloux, avec qui il dirigea le Théâtre des Quartiers d’Ivry (Centre Dramatique National du Val-de-Marne) de 1992 à 2017.
Il a mis en scène Racine, Eschyle, Botho Strauss, Joseph Delteil, Tarjei Vesaas, Sénèque, Samuel Beckett, Roland Fichet, Carlo Goldoni, Jean-Claude Grumberg, Luigi Pirandello, Sophocle, Shakespeare, Marivaux, Labiche, Traven... Ses textes ont été joués en France ainsi qu’à l’étranger et ont fait l’objet de plusieurs traductions :Exécuteur 14, Corps, Après Pasolini : politique-visions...
En 2010, il met en scène Le Malade imaginaire de Molière en arabe au Centre Culturel Yéménite de Sanaa, avec le Centre Culturel Français de Sanaa. En 2011, il crée Antigone de Sophocle à Jérusalem avec le Théâtre National Palestinien. Ce spectacle, joué en arabe et surtitré en français, sera ensuite représenté à Ivry et en France en 2012 où il reçoit le Prix de la critique du meilleur spectacle étranger. En 2016, il écrit et met en scène son dernier spectacle Des roses et du jasmin, interprété à nouveau par des comédiens du Théâtre National Palestinien.
Il a enseigné l’art dramatique à l’École du Théâtre National de Strasbourg, à l’ENSATT, au CDN de Bordeaux, à l’École de la Comédie de St-Etienne, au Théâtre National de Bretagne, à Théâtre en Actes, à l’Institut Supérieur d’Art Dramatique de Tunis, à l’Université du Chili et à l’Université Catholique de Santiago, à l’Alliance Française de Buenos aires, à la Casa del Teatro et à l’UNAM à Mexico. Adel Hakim est décédé à Ivry-sur-Seine en 2017.

   
 
  SUR SCÈNE
 
 

ROBERT BOUVIER ROBERT BOUVIER

Diplômé de l’école supérieure du Théâtre national de Strasbourg, Robert Bouvier a signé les mises en scène de Peepshow dans les alpes, Saint Dom Juan, Cronopes et fameux, Artemisia, Une lune pour les déshérités, Roi de rien, Cinq Hommes, Les gloutons, Les estivants, Les acteurs de bonne foi, Doute, Les deux gentilshommes de Vérone, Le chant du cygne... ainsi que plusieurs opéras Don Carlo, Faust, Don Giovanni, Mefistofele, La damnation de Faust, Le mariage secret, Tosca, L’élixir d’amour... Il a aussi réalisé trois courts et un moyen métrages et écrit plusieurs adaptations de textes pour la scène ainsi que des scénarios. Également comédien, il a joué dans une quarantaine de spectacles (mis en scène par Matthias Langhoff, Jean-Louis Hourdin, Irina Brook, Hervé Loichemol, Adel Hakim, Charles Tordjman, François Verret, Jean Chollet, Laurence Mayor, Françoise Courvoisier, Robert Sandoz, Gilles Bouillon, Fabrice Melquiot...) et une vingtaine de films (réalisés par Alain Tanner, Denis Amar, Michel Rodde, Claude Champion, Francis Reusser, Alain Resnais...).
Il est le directeur du Théâtre du Passage à Neuchâtel, ainsi que de la Compagnie du Passage.

 

   
Bouton haut de page  

(SIC) SCÈNE INDÉPENDANTE CONTEMPORAINE - 3 rue Cunin-Gridaine - 75003 PARIS
Tel : 01 42 66 32 42
Conception & réalisation Adragante : www.adragante.com